Quelles sont les règles du crédit immobilier en 2022 ?

Le HCSF (Haut Conseil de Stabilité Financière) a rendu obligatoire, en Septembre 2021, ce qui n’était jusqu’alors que de simples recommandations concernant les règles d’octroi du crédit immobilier. Dans cet article, je vous propose de faire un point sur ces règles et de voir comment vous allez pouvoir continuer à emprunter en 2022.

 

 

Rappel des recommandations du HSCF de Décembre 2019 concernant le crédit immobilier

Il est essentiel de faire un petit rappel historique pour bien comprendre les changements à venir pour l’année 2022.

Fin 2019, le HCSF a émis un certain nombre de recommandations à l’attention des banques, en ce qui concerne les conditions d’octroi du crédit immobilier.

Les recommandations étaient les suivantes :

  • La durée d’emprunt ne pouvait pas dépasser 25 ans (différé compris).
  • Le taux d’effort était plafonné à 33%.
  • La méthode de calcul différentielle du taux d’effort ne devait plus être utilisée.
  • 15% des dossiers pouvaient déroger à ces règles.

Décembre 2020 : le HCSF assouplit ses recommandations

Un an plus tard, le Haut Conseil de Stabilité Financière décidait d’assouplir ses propres recommandations, afin de fluidifier l’accès au crédit immobilier.

Bonne nouvelle pour les investisseurs, puisque les conditions recommandées étaient dorénavant les suivantes :

  • Le taux d’effort maximal passait de 33% à 35%, en tenant désormais compte de l’assurance emprunteur.
  • La durée maximale d’emprunt est portée à 27 ans, différé compris.
  • 20% des dossiers peuvent désormais déroger à ces règles.
Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Rénovation d'appartement : le chantier de l'extrême !

Seulement voilà, en Septembre 2021, le HCSF est une nouvelle fois venu chambouler la vie des investisseurs, en amenant encore quelques changements.

 

Crédit immobilier : ce qui va changer au 1er Janvier 2022

Dès le 1er Janvier 2022, les recommandations émises en Décembre 2020 deviennent désormais des obligations.

En d’autres termes, les banques doivent maintenant impérativement se conformer aux directives du HCSF concernant le crédit immobilier, sous peine de se voir infliger des sanctions en cas de non-respect.

Le but, derrière cette obligation, est d’encadrer davantage le prêt immobilier, en imposant des normes communes à tous les organismes de financement.

Le HCSF veut éviter que les emprunteurs ne se retrouvent en situation de surendettement, et ainsi protéger à la fois les emprunteurs et les banques.

Bien sûr, les différents professionnels du financement ne le voient pas du même œil. Ils craignent surtout que les banques réduisent de façon très importante le nombre de dossiers acceptés, de peur de se prendre des sanctions.

Comment continuer à investir en 2022 ?

En réalité, il n’y a pas grand-chose qui change avec ces nouvelles obligations.

En effet, la plupart des banques jouaient déjà le jeu des recommandations, seules quelques-unes ne les appliquaient pas encore.

Plus que jamais, il est primordial d’avoir un excellent profil et un excellent dossier :

  • Une situation financière saine,
  • Un bon projet immobilier,
  • Un dossier bien préparé
  • De l’apport (c’est une vraie différence).

Pour bien préparer votre rendez-vous de demande de crédit immobilier et arriver avec un dossier en béton, vous pouvez utiliser mon modèle de business plan, qui m’a permis d’obtenir tous mes financements.

Enfin, n’oubliez pas que 20% des dossiers peuvent déroger à ces règles, et que les banques restent des commerçants qui n’ont pas forcément envie de laisser passer un bon client…

Pour terminer, il faut savoir que ces contraintes ont été établies sur la base de taux historiquement bas. Si ces derniers viennent à remonter, il ne fait aucun doute que le HCSF modifiera les critères.

Partager l'article
 
 
 

Laissez une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.