clients retrouvés à la porte

Mes clients se sont retrouvés à la porte !

Lorsqu’on fait de la location saisonnière et de la location courte durée, il arrive parfois que tout ne se passe pas comme prévu. C’est ce qu’il s’est passé cette semaine. Des clients étrangers m’ont appelé paniqués car ils ne pouvaient plus rentrer dans l’immeuble. Dans cette dix-neuvième vidéo du défi vidéo 30 jours, je vous raconte cette anecdote.

Transcription de la vidéo

Bonjour à tous, c’est Julien. Je vous souhaite la bienvenue dans cette nouvelle vidéo.

Ce qu’il s’est passé, c’est que j’ai eu des locataires québécois qui étaient pour quelques jours.

Des clients coincés

Ils n’avaient pas de numéro français donc c’était un peu compliqué pour communiquer. Il fallait en fait passer par mail puisqu’il y avait internet dans l’appartement. Dans la résidence, il y avait le barillet de la porte d’entrée commune en bas qui ne fonctionnait plus très bien. Il fallait tâtonner un peu avec la clé pour réussir à trouver le moment où on peut la tourner. La serrure était très fragilisée.

Il y a trois jours de ça, j’ai les locataires qui m’appellent et me disent « Monsieur Loboda, on a un souci. On n’arrive plus à rentrer dans la résidence, on est coincé dehors. Le problème, c’est qu’on a toutes nos affaires à l’intérieur et on part demain matin. Donc, qu’est-ce qu’on fait ? ». Là, je vous avoue que j’ai eu un petit moment de panique.

Donc, tout simplement, j’ai appelé le syndic qui était au courant. En effet, il avait déjà fait passer un serrurier pour faire un devis pour changer le barillet. Ce qu’il s’est passé, c’est que le syndic venait tout juste de changer la serrure.

Coordonner clients et prestataire de services

Il a alors fallu que je rappelle les locataires. Heureusement, ils avaient réussi à se loger pour la journée chez de la famille qu’ils avaient à côté, avec un numéro français. Il a fallu que je leur demande s’ils pouvaient passer chercher les doubles des clés. Heureusement, l’agence immobilière qui gère l’immeuble est juste à côté de celui-ci ça n’a pas été trop compliqué de leur faire faire ça.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Quel bien acheter pour la location saisonnière ?

Ce qui a été plus compliqué, en revanche, c’est qu’il fallait que ma prestataire de service, qui devait faire l’état des lieux de sortie après que les locataires soient effectivement partis (ils devaient partir de bonne heure, donc je leur avais dit de laisser les clés dans l’appartement) récupère un jeu de clés. Sinon elle n’aurait jamais pu faire l’état des lieux de sortie. Donc, il a fallu voir avec les locataires, se coordonner avec ma prestataire de service pour qu’elle puisse les retrouver et en fait finalement faire un état des lieux de sortie avant qu’ils ne partent vraiment.

Être réactif pour conserver une bonne expérience client

En sachant qu’en location saisonnière et en une location courte durée, une mauvaise expérience d’un client peut très vite se solder par un commentaire négatif, il faut être réactif. Des problèmes, vous en aurez toujours. Il y aura toujours des choses qui ne se passeront pas comme prévu et où ça ne roulera pas comme sur des roulettes. Mais, à la limite, ce n’est pas grave ! Ce qui est important, c’est la vitesse à laquelle vous allez réagir et comment vous allez faire pour dépanner rapidement votre client.

En effet, à l’issue de la journée, le locataire m’a quand même envoyé un message pour me dire « Monsieur, merci beaucoup pour votre réactivité et votre proactivité ».

 

Et vous, avez-vous déjà eu des imprévus ? Si oui, lesquels, et comment avez-vous solutionné le problème ? Dîtes-le moi dans les commentaires ci-dessous. Vous pouvez aussi télécharger librement et gratuitement mon livre “Comment louer plus cher et payer moins d’impôts avec la location meublée ?” juste ci-dessous.

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    6
    Partages
  • 6
  •  
  •  
  •   

1 Comment

Leave A Response

* Denotes Required Field