Comment ne pas payer d'impôts sur la plus-value avec la SCI à l'IS ?

SCI à l’IS : Comment éviter l’impôt sur la plus-value ?

Comment éviter l’impôt sur la plus-value avec une SCI à l’IS ?

La fiscalité liée à l’investissement immobilier est assez complexe, et le sujet de l’imposition des plus-value en cas de revente ne fait pas exception à la règle.

Si la SCI à l’IS (impôt sur les sociétés) est un excellent moyen de bénéficier d’une fiscalité allégée sur les revenus locatifs pendant toute la durée de détention du bien, la revente s’avère en revanche beaucoup moins intéressante.

En effet, la SCI à l’IS est soumise au régime de la plus-value des professionnels.

À ce titre, les amortissements réalisés tout au long de la durée de détention du bien sont réintégrés dans le calcul de la plus-value. Cela a pour effet d’augmenter considérablement la base taxable, et donc le montant de l’impôt à payer.

Pourtant, il est tout à fait possible de limiter, voire d’annuler, cet impôt sur la plus-value, même dans le cadre d’une SCI à l’IS.

Dans cette vidéo, j’ai le plaisir de recevoir Luc Thilliez, conseiller privé et ancien banquier. Il partage avec nous ses meilleurs conseils (souvent méconnus) pour ne pas payer d’impôts sur la plus-value en SCI à l’IS.

👉 Si vous souhaitez obtenir votre financement bancaire à coup sûr et enchaîner les investissements immobilier, Luc et Michael vous offrent une formation sur le sujet.

Qui est Luc Thilliez ?

Luc accompagne des chefs d’entreprises, autant sur la partie particuliers que professionnels, au développement de leur patrimoine. Il est en capacité de leur venir en aide aussi bien sur la partie fiscale, que sur la partie développement ou encore sur la partie transmission.

Il fait cette activité depuis dix ans, et il a également une ancienneté de dix ans dans le monde bancaire. Il a occupé plusieurs fonctions telles que l’accueil, conseiller grand public, conseiller haut de gamme, adjoint au directeur d’agence ou conseiller privé.

Luc est également investisseur immobilier et possède aujourd’hui une dizaine de biens.

Pourquoi créer une SCI à l’IS ?

Beaucoup de personnes passent par la création d’une SCI lorsqu’elle veulent investir dans l’immobilier.

Le problème, c’est que bien souvent il n’y a pas de véritable réflexion sur l’objectif de la SCI. Celle-ci est créée simplement parce qu’on a “entendu” qu’il fallait en créer une.

J’avais déjà expliqué les grands principes de la Société Civile Immobilière dans un précédent article, que je vous invite fortement à (re) lire si le sujet vous intéresse.

La SCI à l’IS a l’énorme avantage de fonctionner comme une société commerciale, c’est à dire que vous pouvez déduire des charges, bénéficier des amortissements et vous verser des dividendes.

Au moment de la revente, vous avez deux options qui s’offrent à vous :

  • Revendre le bien immobilier. Dans ce cas, vous allez être soumis à la plus-value des professionnels. Cela signifie simplement que les amortissements (perte de valeur comptable), dont vous avez bénéficié pendant la détention du bien, sont réintégrés dans le calcul de la plus-value.
  • Vendre les parts sociales de la SCI. Dans ce cas, la fiscalité n’est pas la même. Vous pouvez bénéficier d’abattements allant de 65% à plus de 80%. Par contre, il est plus difficile de trouver un acquéreur dans ce cas.
Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  La fin de la location courte durée ?

Comment éviter l’impôt sur la plus-value ?

Il existe une exception, qui vous permet d’éviter totalement l’impôt sur la plus-value dans le cadre d’une SCI à l’IS.

Pour cela, vous devez :

  • Détenir un bien immobilier par le biais d’une SCI.
  • Avoir fini de payer le bien dans sa totalité.
  • Avoir établi votre résidence principale dans le bien immobilier en question.

Si vous réunissez ces trois conditions, alors vous bénéficiez d’une exonération totale d’impôt sur la plus-value.

L’autre spécialité de Luc : comment obtenir un financement immobilier de façon illimitée ?

Un sujet qui déchaîne souvent les passions, car c’est un incontournable dans le cadre de l’investissement immobilier, est celui du financement bancaire.

En effet, si vous n’obtenez pas votre financement, votre projet s’arrête, tout simplement.

Pour vous permettre de comprendre le monde de la banque, et comment faire pour que votre banquier vous suive sans limites (qu’il devienne un vrai partenaire), Luc a développé, avec Michaël Ferrari, une formation entièrement dédiée au financement bancaire.

Cette formation s’appelle Financement Illimité.

Luc s’est appuyé sur sa riche expérience du monde de la banque, pour nous dévoiler toutes les coulisses. Il nous donne accès à des informations auxquelles nous n’aurions jamais pu avoir accès autrement.

L’objectif, à l’issue de ce programme, est d’en savoir beaucoup plus que le conseiller bancaire sur le monde du financement lié à l’investissement locatif.

Vous apprendrez notamment :

  • Comment ne plus avoir peur du “NON” ?
  • Comprendre la caution, l’hypothèque, l’IPPD.
  • Quels sont les indicateurs que le banquier regarde (taux d’endettement, reste à vivre, comportement bancaire, PNB, etc) ?
  • Comment obtenir un financement de façon illimitée ?

Pour conclure

Vous savez maintenant quels sont les deux moyens de limiter, voire éviter complètement, l’imposition sur la plus-value dans le cadre de la SCI à l’IS.

Il est donc tout à fait possible de combiner une fiscalité plutôt avantageuse pendant la durée de détention du bien, avec une fiscalité avantageuse au moment de la revente.

Pour les personnes qui souhaitent investir dans un immeuble de rapport, et l’exploiter (partiellement ou totalement) en location meublée, c’est un excellent support. Cela peut constituer une alternative très intéressante au statut du LMNP.

Si la fiscalité immobilière est encore floue pour vous, je vous invite à regarder ma formation sur la fiscalité. J’ai décortiqué des heures et des heures de lectures pour vous restituer l’essentiel en vidéo, de façon simple et compréhensible par tout le monde.

Et vous, est-ce que la SCI à l’IS vous intéresse ? Aviez-vous connaissance de ces possibilités fiscales ? Je suis curieux de lire vos réponses dans les commentaires ci-dessous.

Pour en savoir plus sur la location meublée et découvrir d’autres moyens de ne pas payer d’impôts sur vos loyers, vous pouvez télécharger librement et gratuitement mon livre ci-dessous.

 

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    23
    Partages
  • 23
  •  
  •  
  •   

Laisser un commentaire

* Champs obligatoires