se lancer quand l'entourage nous freine

Comment gérer les personnes négatives ?

Si vous décidez d’investir dans l’immobilier (ou de vous lancer dans tout projet entrepreneurial, d’une façon générale), vous allez forcément rencontrer des personnes qui vont essayer de vous freiner et de vous faire renoncer à votre idée. D’ailleurs, si vous avez déjà investi dans l’immobilier, c’est certainement une problématique vous avez rencontrée. Je vous rassure, je suis également passé par ce stade lorsque j’ai voulu investir pour la première fois. Je vous propose donc de découvrir comment réussir à se lancer quand l’entourage nous freine, avec cet article qui sort du cadre habituel pour adopter une approche un peu plus basée sur le développement personnel.

Quels sont les comportements que vous pouvez rencontrer ?

De mon expérience, j’ai remarqué qu’il y a trois types de personnes que l’on peut rencontrer lorsqu’on se lance dans un projet:

  • Les personnes positives. Ce sont les personnes qui nous insufflent de la motivation, nous transmettent de l’énergie, nous encouragent à réaliser nos projets et à nous dépasser chaque jour. C’est grâce à ces personnes que nous entreprenons et persévérons dans nos projets, même lorsque nous rencontrons des moments difficiles. Généralement, ce sont aussi ces personnes qui réalisent de grandes choses. Très clairement, si vous entreprenez quelque chose, vous devez vous entourer de ces personnes. Vous pouvez, par exemple, rejoindre un Mastermind sur la thématique qui vous intéresse.
  • Les personnes neutres. Ces personnes vivent leur vie et ont leurs occupations. Si vous entreprenez quelque chose, elles seront contentes pour vous mais ça ne changera pas leur vie. Elles ont assez à faire avec leurs projets et leur quotidien pour que vos occupations ne les concernent pas plus que ça. À la limite, ces personnes ne vous veulent ni mal ni bien, elles sont simplement neutres.
  • Les personnes négatives. C’est le sujet de cet article et ce sont ces personnes qui vont, ici, nous intéresser. Ces personnes vont adopter un état d’esprit négatif lorsque vous allez leur exposer vos projets. Au lieu de se focaliser sur les points positifs, elles vont fixer leur attention sur les points négatifs. Cependant, on peut identifier deux typologies complètement différentes chez les personnes négatives.
    • Celles qui nous aiment et qui ont peur pour nous. C’est le cas de l’entourage proche, la famille et les vrais amis. Ces derniers cherchent à nous freiner dans nos projets car ils ont peur qu’on échoue. Ils nous aiment et ne veulent que notre bien.
    • Celles qui nous jalousent et ne veulent pas nous voir réussir. Clairement, c’est le pire. En effet, ces personnes cherchent à nous freiner uniquement car elles ne veulent pas que l’on obtienne quelque chose qu’elles désirent.

Les personnes qui nous aiment et qui ont peur pour nous

Pourquoi les personnes qui nous aiment et qui ont peur pour nous cherchent-elles à nous freiner dans nos projets ? En fait, ce n’est pas qu’elles ne veulent pas que l’on réalise nos projets. C’est surtout qu’elles ont peur que l’ont échoue dans ce qu’on entreprend. Du coup, comme elles nous aiment, elles ne veulent pas nous voir souffrir.

La bonne nouvelle, c’est que ces personnes tiennent à vous. Vous allez avoir besoin de leur soutien, dans votre projet, afin de rester motivé et de réussir. En adoptant la bonne approche, vous avez de grandes chances de rassurer ces personnes et de faire en sorte qu’elles vous encouragent. Cependant, pour cela, il est important de comprendre les raisons qui les poussent à avoir peur.

Elles ont des préjugés sur l’immobilier

Les personnes qui nous aiment et ont peur pour nous ont souvent des préjugés sur l’immobilier. Vous les avez certainement déjà entendus:

  • Tu vas te retrouver avec des loyers impayés. ”
  • Les locataires vont saccager ton appartement. “
  • Tu vas te retrouver à payer plein d’impôts “
  • L’immobilier est en crise, il ne faut plus acheter “
  • Et si tu fais une mauvaise affaire ? Que tu achètes un bien avec plein de défauts ? “
  • Comment peux-tu être certain que tu vas réussir à le louer ? Comment tu vas faire si ça ne se loue pas ? “
  • Tu ferais mieux d’acheter ta résidence principale

Pourquoi ont-elles autant de préjugés sur l’investissement immobilier ? À mon sens, c’est certainement parce que les médias adorent mettre en avant tel ou tel autre récit d’un propriétaire qui a rencontré des problèmes avec son investissement. Vous savez, on a souvent droit à un fait divers qui raconte qu’un appartement Airbnb a été saccagé par le locataire en place. Il y a aussi quelques témoignages de propriétaires qui ont rencontré des impayés de loyers et qui ont mis de longs mois de procédures avant de pouvoir expulser leur locataire.

Alors, oui, ces cas de figure existent réellement. Cependant, ils ne représentent qu’une petite partie de toutes les locations immobilières. Les médias mettent donc en avant quelques cas qui se passent mal et ne parlent absolument pas des millions d’autres propriétaires pour qui tout se passe bien.

 

se lancer quand l'entourage nous freine

Les gens qui vous aiment ont seulement peur de vous voir échouer.

Elles vous conseillent sur des choses qu’elles n’ont jamais faites

” Quel dommage que toutes les personnes qui savent comment faire tourner ce pays soient occupées à conduire des taxis ou à couper des cheveux. ” – Georges Burns.

Avez-vous déjà remarqué à quel point beaucoup de personnes aiment nous conseiller sur des sujets qu’elles n’ont jamais pratiqués ? Est-ce que vous accepteriez de sauter en parachute après avoir reçu un conseil uniquement de quelqu’un qui n’a jamais sauté ?

Il en va de même pour l’immobilier. Nous recevons énormément de conseils de la part d’un entourage qui n’a lui-même jamais investi. Encore une fois, la seule image que cet entourage a de l’investissement est celle véhiculée par les médias. Comme cette image est souvent négative, il est facile et logique d’associer investissement immobilier et risque maximum. Vous savez, c’est comme avec l’avion. On entend l’histoire d’un crash qui fait 200 morts et on en déduit que l’avion c’est très risqué. On oublie que des milliers d’autres avions volent chaque jour et que tout se passe bien.

Comme elles ne connaissent pas bien l’investissement immobilier, les personnes qui cherchent à vous freiner ont peur. C’est bien normal, l’inconnu fait peur. Elles projettent donc cette peur sur vous. Ce sont en fait leurs propres craintes vis-à-vis de l’investissement qui sont en cause.

Elles ont réalisé un investissement qui ne s’est pas bien passé

Il y a aussi quelques personnes qui vont avoir déjà réalisé un investissement mais pour qui cela ne s’est pas très bien passé. Le problème qui revient souvent, et je suis désolé de le dire, c’est un manque de formation avant de se lancer.

Oui, investir dans l’immobilier comporte quelques risques. C’est normal, c’est un projet entrepreneurial. C’est pareil avec tout projet. Mais, avec une bonne formation sur le sujet, on maîtrise le risque et on peut passer à l’action en le minimisant. Si vous sortez dans la rue pour marcher, vous risquez de vous faire renverser par une voiture ou un camion. Mais, comme vous avez appris à marcher et à respecter le Code de la route, vous minimisez la probabilité que ça arrive.

Beaucoup de personnes se lancent dans l’investissement immobilier sans se former avant de le faire. Elles pensent qu’il suffit d’acheter un appartement, de trouver un locataire, d’attendre la fin du crédit et de recommencer. Les nouveaux investisseurs, c’est à dire vous, ne pensent pas comme ça. Ils savent ce qu’il faut faire, ils créent beaucoup de valeur pour leurs locataires, ils savent comment bien exploiter un bien et comment attirer les meilleurs locataires.

Enfin, ce n’est pas parce que ça s’est mal passé pour quelqu’un de votre entourage que ce sera aussi le cas pour vous.

Comment se comporter avec ces personnes ?

Je vous l’ai dit, ces personnes vous aiment et ne veulent que votre bien. Il est donc important de les avoir avec vous et de les convaincre du bien fondé de votre projet.

Pour cela :

  • Expliquez aux personnes ce que vous allez faire, dans le détail.
  • Rassurez, en argumentant vos calculs et en amenant des éléments qui montrent que votre investissement est sérieux. Rentabilité, demande locative, prix du marché, etc.
  • Demandez à la personne en face de vous pourquoi elle a cette crainte. Qu’est-ce qui fait qu’elle pense de cette façon à propos de l’investissement immobilier ?
  • Prenez le pire cas de figure qui puisse vous arriver. Montrez que, dans l’hypothèse où ça devrait arriver, ce ne serait pas si grave. Par exemple, si vous n’arrivez pas à louer, vous pourrez toujours revendre.

On a peur de ce qu’on ne connait pas. En expliquant ce que vous allez faire, vous allez déjà nettement rassurer les personnes réticentes.

Si, malgré tout, vous n’y arrivez pas, il vous reste deux possibilités :

  • Affirmez-vous et dîtes que vous le ferez quand même. Vous risquez de braquer la personne en face, mais est-ce vraiment grave ? Le risque serait plutôt que, si vous faites mal les choses, cette personne revienne vers vous et vous dise ” je te l’avais bien dit “.
  • Arrêtez d’argumenter, passez à autre chose et faites votre investissement sans en parler.
se lancer quand l'entourage nous freine

En expliquant bien ce que vous faites, vous allez rassurer votre entourage.

Les personnes qui ne veulent pas vous voir réussir

Même si vous ne faites de mal à personne, vous allez rencontrer des personnes qui ne veulent pas vous voir réussir. Bien souvent, ce sont des personnes qui ont des désirs, des rêves, mais qui ne se donnent pas les moyens de les accomplir. Du coup, lorsqu’elles rencontrent quelqu’un qui est en train d’aller là où elles aimeraient être, elles font tout pour l’empêcher d’y arriver. Elles ne supportent tout simplement pas que quelqu’un d’autre y arrive. Nous allons voir en détail ce type de personnes dans cette partie.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  3 façons d'évaluer la demande locative

Désirs et frustrations

Nous avons tous des désirs, des rêves, des envies, des projets. C’est normal, c’est humain. Lorsque nous réalisons nos projets, nous sommes dans un état d’accomplissement qui mène au bonheur.

Pourtant, peu de personnes se donnent vraiment les moyens de réaliser leur projet. Il suffit de tendre l’oreille et d’écouter les gens autour de nous se plaindre, dire qu’ils aimeraient avoir ceci ou cela. Une grande majorité de personne se plaint, en fait.

Comme l’être humain se conforte dans la normalité, cela nous rassure lorsque nous faisons “comme tout le monde”. On se dit qu’on fait bien les choses, puisque tout le monde fait pareil. Du coup, lorsqu’une personne possède ou fait ce que nous désirons, beaucoup trouvent cela injuste.

En effet, nous pensons agir comme il faut en faisant “comme tout le monde”. Du coup, comment se fait-il que cette personne ait ce que je désire et pas moi ? Vous savez, c’est un peu comme cette différence bien connue de comportement entre un français et un américain, quand ils rencontrent quelqu’un qui roule en Ferrari.

  • Le français aura tendance à penser ” salaud de riche “.
  • L’américain se dira plutôt ” Comment a-t-il fait ? Je veux faire pareil. “.

Le problème c’est que, allez savoir pourquoi, ce genre de personne pense que si quelqu’un a de l’argent ou a réussi quelque chose, c’est forcément au détriment de quelqu’un d’autre.

Le passage à l’action vous place dans le top 3%

En passant à l’action pour réaliser vos envies, vous allez donc naturellement vous démarquer du fameux “comme tout le monde”. Vous allez passer dans les 3% de gens qui agissent et sont acteurs de leur vie. Les 97% restants ne feront rien d’autre que se plaindre et rester spectateurs de leur vie.

Alors, bien sûr, une justification pour ne pas passer à l’action c’est de dire que “c’est risqué“. C’est vrai, il existe une part de risque dans chaque nouveau projet. Mais, personnellement, je préfère l’expression utilisée par les américains.

  • France : ” prendre un risque “.
  • USA : ” take a chance ” (saisir l’opportunité).

Rien que sur une expression, la façon d’appréhender le sujet n’est plus du tout la même. Dans un cas vous vous focalisez sur ce qu’il peut vous arriver de mal alors que dans l’autre vous pensez à tout le positif que vous pouvez en tirer.

” Quand quelqu’un vous met des bâtons dans les roues, c’est que vous êtes en train de le dépasser.”

Action = critiques

Lorsque nous faisons les choses comme tout le monde, cela rassure. En effet, cela confirme que nous faisons correctement les choses, puisque tout le monde procède ainsi.

Dès que vous allez passer à l’action, votre relation avec les autres va changer. Vous allez naturellement vous élever, vous allez passer au niveau supérieur. Du coup, vous allez renvoyer leur propre inaction et leurs peurs aux personnes qui vous entourent. Vous allez les mettre face au fait qu’elles aussi, elles ont des projets, mais qu’elles ne passent pas à l’acte. Elles ne font rien pour les concrétiser.

Comme elles vont prendre peur de vous voir passer à un autre niveau, elles vont chercher à vous freiner. Ce n’est pas tant qu’elles veulent vous voir échouer, mais plutôt qu’elles ne veulent pas que vous les dépassiez.

Vous allez donc attirer à vous un flot de critiques. C’est parfait. C’est la preuve que vous devenez quelqu’un et que vous faites des choses. Le meilleur moyen de ne pas être critiqué, c’est de ne rien faire. Sachez que vous ne pourrez jamais plaire à tout le monde. Du coup, il y aura forcément des personnes qui n’aimeront pas ce que vous faites. La bonne nouvelle, c’est qu’il y aura aussi des personnes qui critiqueront de façon constructive vos projets.

 

se lancer quand l'entourage nous freine

Faire comme tout le monde rassure…et permet de ne pas être critiqué !

Action = plaintes

De la même façon que vous allez attirer les critiques, vous allez aussi entendre beaucoup de plaintes, pour justifier l’inaction. C’est humain : il est beaucoup plus facile de se plaindre que d’agir. Le problème, c’est que la plainte ne mène pas bien loin.

Qui n’a pas déjà entendu quelqu’un dire qu’il aimerait avoir ceci ou cela ? Seulement, cette personne ne peut pas, parce que :

  • Tu comprends, c’est risqué. “
  • J’ai un crédit sur la maison à payer, je ne peux pas prendre de risque. ”
  • Je travaille 12 heures par jour, je n’ai vraiment pas de temps à consacrer à ce projet. ”
  • J’ai des enfants, je ne peux pas faire ça. ”
  • Je n’ai pas les moyens. ”
  • Le week-end, je préfère me reposer et me divertir que de travailler sur mon projet. ”
  • Toi, tu as eu de la chance. Moi, je ne peux pas.

Je pourrais en sortir encore des dizaines d’autres comme ça. Pourtant, toutes ces personnes auront sûrement raison de dire ça. Ces contraintes qu’elles rencontrent dans leur vie quotidienne sont certainement vraies et fondées. En fait, il y a autant de scénarios possibles qu’il y a d’êtres humains sur Terre. Certains ont moins de contraintes que d’autres, ou plus de facilités. Mais c’est ainsi, nous devons tous jouer avec des cartes différentes. Comme l’a dit Jim Rohn dans son expression ci-dessous, plutôt que de rêver que les choses soient plus simples, il faut partir de ce que l’on a et faire avec nos contraintes pour avancer.

” Ne rêvez pas que ce soit plus facile. Décidez d’être meilleur. ” – Jim Rohn

Les critiques vous surprendront au début puis vous vous y ferez

Lorsque vos premières critiques se formuleront, vous n’allez peut-être pas comprendre pourquoi cela vous arrive. En effet, peut-être qu’à vous, les choses paraitront évidentes. Quand on est déterminé à obtenir ou accomplir quelque chose, on franchit tous les obstacles. On trouve des solutions à tout. D’ailleurs, quand on veut vraiment quelque chose, ces obstacles ne nous paraissent pas bien élevés.

Mais l’extérieur ne verra pas forcément les choses de la même façon. Certaines personnes diront que vous avez eu de la chance ou que, pour vous, c’était facile. Ils ne voudront pas voir les efforts fournis, les sacrifices faits et les risques pris. Pourtant, leurs chances de faire comme vous sont bien réelles.

 

se lancer quand l'entourage nous freine

Dans toute réussite, beaucoup de personnes ne verront que la partie visible de l’iceberg: le succès. Peu d’entre elles verront réellement ce qui se cache en-dessous.

En clair, il faut avoir conscience du fait que vous allez être critiqué. Ce n’est pas grave, continuez quand même. C’est votre vie, avec vos objectifs. D’ailleurs, dites-vous que ce n’est pas vous que ça dérange, mais bien ceux qui vous critiquent.

Vous avez alors deux possibilités pour gérer ces personnes :

  • Sortez ces personnes de votre vie. C’est la plus radicale mais aussi la plus bénéfique. Si ces personnes passent leur temps à vous freiner et vous critiquer, pourquoi les garder dans votre cercle de relations ?
  • Ne leur parlez pas de vos projets. Si vous souhaitez conserver ces personnes dans votre cercle de relations, dans ce cas je vous recommande de ne pas leur parler de vos projets. Deux éléments s’en chargeront pour vous : le temps et vos résultats. De toutes façons, si vous leur parlez de vos projets, cela vous prendra toute votre énergie.

Le temps fera la différence

Investir demande une vision à long terme.

Dans quelques années, vous regarderez en arrière et vous réaliserez tout le chemin que vous avez parcouru. Vous prendrez alors conscience que tous vos efforts et votre persévérance en valaient la peine. Vous apprécierez de pouvoir profiter du fruit de votre travail pendant que ces mêmes personnes négatives, qui n’auront toujours rien fait, en seront exactement au même point qu’aujourd’hui dans la vie, à se plaindre des mêmes choses.

 

se lancer quand l'entourage nous freine

Le fruit de vos efforts sera de plus en plus important avec le temps. Où voulez-vous être dans quelques années ?

La vraie question à vous poser, pour continuer à avancer malgré les personnes négatives, est donc: où voulez-vous être dans 5, 10 ou 20 ans ? Préférez-vous les écouter et ne rien faire, ou vous lancer et faire des merveilles ?

 

J’espère que cet article vous a plu et qu’il vous aura donné l’énergie et la détermination nécessaires pour continuer vos projets malgré un entourage négatif. N’hésitez pas à me dire, dans les commentaire ci-dessous, ce que vous en avez pensé. Vous pouvez également télécharger librement et gratuitement mon livre “ Comment louer plus cher et payer moins d’impôts avec la location meublée ? ” juste ci-dessous.

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    5
    Partages
  • 5
  •  
  •  
  •   

2 Commentaires

  • Grace

    Répondre Réponses 19 septembre 2017

    Bonjour Julien,
    Merci d’avoir pris le temps de partager ton opinion.
    Pour ma part je ne suis pas d’accord avec le fait que le risque soit maîtrisé. Pour l’exemple du piéton l’accident est souvent la faute du chauffard que l’on ne pouvait prévoir. Ceci dit je suis avec le fond de l’article : passer à l’action en apprenant à composer avec les critiques. Il faut évaluer les risques en prenant en compte les critiques qui sont pas toutes infondées

    • Julien Loboda

      Répondre Réponses 19 septembre 2017

      Bonjour Grace
      Merci pour ton commentaire.
      En effet, tu as raison sur le fond. Le risque ne peut pas être éliminé ni maîtrisé à 100%, seulement on peut le réduire fortement avec les bonnes connaissances. Bien sûr il y aura toujours des cas que tu ne peux maîtriser ou prévoir, comme celui que tu cites. Mais, globalement, l’idée est d’adopter un état d’esprit focalisé sur les opportunités plutôt que sur les risques.

Laisser un commentaire

* Champs obligatoires