amendement bourquin

Amendement Bourquin: économisez jusqu’à 34.937€ sur votre assurance de prêt.

Les assurances de prêt immobilier peuvent représenter jusqu’à 40 % du coût total d’un crédit

Généralement souscrites auprès des banques qui proposent des contrats dits « groupe », ces assurances couvrent les clients de façon standard et selon la même grille tarifaire. Jusqu’à l’année 2018, vous n’aviez qu’un an pour faire évoluer votre assurance de prêt immobilier.

Depuis le 1er janvier 2018, et grâce à une nouvelle loi (l’amendement Bourquin), vous pouvez changer d’assurance de prêt immobilier chaque année en date d’anniversaire de votre contrat. Un changement qui permet de réaliser des économies dans la majorité des cas.

Pourquoi une assurance emprunteur ?

Une assurance de prêt garantit à votre banque le remboursement de votre emprunt dans le cas où vous ne pourriez plus le faire vous-même. Les causes de cette incapacité de paiement peuvent être le décès, l’invalidité, la maladie ou le chômage. Si l’un de ces évènements survient et si vos garanties le permettent, l’assurance rembourse le prêt en tout ou partie à votre banque.

Les réformes de ces 10 dernières années au sujet de l’assurance de prêt

La succession de différentes lois porteuses d’évolutions depuis 2010 accorde désormais plus de liberté aux emprunteurs :

  • Grâce à la loi Lagarde, il est possible de refuser l’offre faites par l’organisme prêteur au profit d’une solution plus adaptée auprès d’un assureur externe. La seule condition pour en bénéficier concerne les garanties. En effet, le nouveau contrat doit impérativement proposer une couverture supérieure ou égale à celle de l’organisme bancaire.
  • Avec la loi Hamon, l’emprunteur dispose dorénavant d’un an pour comparer les offres et choisir celle qui lui convient sans frais, ni pénalité. De même que pour la loi Lagarde, cette disposition est applicable si et seulement si l’équivalence des garanties est respectée.
  • Grâce à l’amendement Bourquin, l’assurance de prêt peut être résiliée chaque année, en date d’anniversaire de la souscription du contrat. Attention à respecter le délai de préavis imposé de deux mois minimum ainsi que l’équivalence des garanties.

En octobre 2019, presque 2 ans après l’entrée en vigueur de l’Amendement Bourquin, la dynamique du changement d’assurance de prêt par les Français ne satisfait pas l’initiateur de cette réforme. L’Amendement Bourquin a donc été renforcé et les organismes qui pourraient freiner les possibilités de changement d’assurance de prêt pourraient être désormais sanctionnés et cités publiquement.

La délégation d’assurance et l’amendement Bourquin

L’amendement Bourquin présente de nombreux avantages pour les emprunteurs.

Il ouvre une concurrence beaucoup plus importante sur ce marché qui reste encore majoritairement dominé par les banques. Tout en sachant également que l’assurance de prêt peut représenter près de 40 % du coût total d’un crédit, cette nouvelle disposition peut permettre de réaliser de nombreuses économies.

Par exemple, pour un emprunt de 200 000 €, un couple de primo-accédant âgés de moins de 30 ans peut économiser jusqu’à 34 937 € en comparant différentes assurances de prêt auprès de délégations d’assurance. Pour un couple de cinquantenaire, l’économie réalisée peut dépasser les 22 000 € selon l‘analyse menée par un courtier.

Est-ce que vous avez déjà fait jouer la délégation d’assurance pour vos prêts immobiliers ? Si oui, dites-moi dans les commentaires les montants que cela vous a permis d’économiser.

Puis, pour découvrir comment augmenter encore votre rentabilité avec la location meublée, vous pouvez télécharger librement et gratuitement mon livre ci-dessous.

Partager l'article
  •  
  •  
  •  

4 Commentaires

  • Thomas

    Répondre Réponses 4 décembre 2017

    Salut Julien,

    Ce qui me retiens de faire une délégation d’assurance c’est la peur de vexer le banquier et qu’il ne me suive plus sur mes investissements futurs. Il serait interessant de savoir si conserver l’assurance chez lui est un aspect important à ces yeux ou pas.

    • Julien Loboda

      Répondre Réponses 4 décembre 2017

      Salut Thomas,

      Je suis tout à fait d’accord avec cette crainte. Perso, je l’ai fait sur un prêt et ça n’a pas empêché le banquier de me suivre sur 2 autres investissements après. Peut-être qu’il avait oublié ?

      Sinon, l’astuce que je viens de faire car je suis arrivé à mon maximum d’encours avec ma banque principale, c’est de demander la délégation une fois que tu sais que tu ne peux plus emprunter avant un moment. Je viens de le faire sur 2 prêts et j’économise 13.000 euros.

      • Thomas

        Répondre Réponses 4 décembre 2017

        Merci pour ta réponse Julien. Effectivement, conserver un partenariat équilibré avec son banquier et déléguer les assurances le jour où il ne suit plus me semble justifié. Merci!

  • Nicolas

    Répondre Réponses 15 décembre 2017

    Merci pour ces news, ce site permet une bonne veille sur l’immo !

Laisser un commentaire

* Champs obligatoires