Quelle assurance prendre pour une location saisonnière ?

Que vous soyez propriétaire d’une location de type Airbnb, ou bien locataire souhaitant réserver un logement pour quelques nuits, il est important d’être bien assuré pendant toute la durée du séjour. Peu de personnes se posent réellement la question de savoir comment assurer une location saisonnière, alors que c’est un point qu’il ne faut surtout pas négliger, au risque de vous retrouver dans une situation délicate, en cas de litige.

 

 

👉 Je vous recommande l’assureur Homeassur, spécialiste de la location saisonnière 👈

Qui doit assurer un appartement en location ?

L’assurance du propriétaire-bailleur

En tant que propriétaire-bailleur, vous n’êtes pas dans l’obligation de souscrire une assurance. En effet, c’est votre locataire qui doit obligatoirement assurer le logement. Vous êtes donc théoriquement couvert.

Il existe cependant une exception : lorsque vous louez un bien en copropriété. Dans ce cas, vous devez impérativement souscrire une Assurance Propriétaire Non Occupant (PNO).

Personnellement, je vous recommande quand même d’avoir ce type d’assurance lorsque vous êtes en mono-propriété : cela vous permettra de dormir tranquille.

Qu’est-ce que l’assurance PNO ?

L’assurance PNO a pour objectif de couvrir les vides juridiques, et de vous protéger dans les cas où l’assurance du locataire n’entre pas en jeu.

Cela peut être :

  • Lorsque votre logement est vide de tout locataire,
  • Défaut d’assurance du locataire en place,
  • Un dégât n’entrainant pas la responsabilité de l’occupant.
Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Comment obtenir le classement en meublé de tourisme

Votre locataire doit, en parallèle, souscrire une assurance multirisques habitation classique.

Comment assurer une location de vacances : trois cas de figure.

Vous êtes locataire d’une location saisonnière : l’assurance lieu de villégiature

Vous envisagez de louer un appartement, et vous vous demandez quelle assurance prendre pour un Airbnb ?

Lorsque vous séjournez dans une location saisonnière, vous êtes sensé être couvert par votre assurance multirisques habitation.

En effet, la plupart des contrats comportent une clause que l’on appelle “assurance lieu de villégiature”. Cette dernière suffit généralement à couvrir les risques pendant la durée du séjour.

Si vous prévoyez de partir en vacances, pensez à appeler votre assureur pour valider cette garantie avec lui. N’oubliez pas de lui demander sur quel territoire s’applique cette clause (certains contrats limitent ainsi la couverture à la France). L’assureur doit vous remettre une attestation qui indique la durée du séjour ainsi que l’adresse du logement couvert.

Si votre assureur ne propose pas cette option, vous pouvez prendre une assurance complémentaire spécifique, pour la durée du séjour.

Vous êtes propriétaire : comment assurer votre résidence secondaire en location saisonnière ?

Vous avez décidé de mettre votre résidence principale ou votre résidence secondaire en location saisonnière ?

Dans ce cas, vous devez assurer votre bien avec une assurance multirisques habitation. Il va également falloir informer votre assureur que vous allez pratiquer la location à la nuitée dans votre habitation. C’est un point très important, car il faut que votre assurance responsabilité civile vous couvre en cas de litige avec vos locataires.

De même, en cas de sinistre qui occasionnerait des dégâts aux biens matériels de vos clients, je vous recommande d’avoir une garantie “recours des locataires contre le propriétaire”. Cela vous permettra d’être couvert.

Quelle assurance pour un propriétaire non occupant en location courte durée ?

En tant qu’investisseur, vous allez vous rendre compte qu’il est très difficile (voire impossible) de demander à chaque client une attestation d’assurance. Quand vous avez tout automatisé et qu’un client séjourne tous les trois jours chez vous, cela devient vite une usine à gaz.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Comment fidéliser les clients en location saisonnière ?

Pour dormir tranquille et ne pas être embêté, je vous recommande donc de souscrire, dans tous les cas, à une assurance PNO spécifique à la location courte durée. De plus en plus d’assureurs proposent cette possibilité.

Si votre contrat d’assurance ne prévoit pas cette possibilité, vous pouvez prendre une assurance PNO, et la coupler avec une assurance spécifique pour la location de courte durée. La plus connue, et la plus spécialisée, est sans aucun doute Homeassur.

Par contre, il est important de vous assurer que les différents risques liés à vos locataires sont couverts.

Quelles sont les garanties à souscrire dans une assurance location saisonnière ?

La clause d’abandon de recours ou de renonciation à recours

C’est la première possibilité que vous avez en tant que propriétaire.

Cette clause vous permet de faire en sorte que votre assureur s’engage à renoncer à tout recours contre un locataire en cas de sinistre (dégât des eaux ou incendie, par exemple).

De cette façon, votre locataire est protégé contre le recours que serait en droit de faire l’assureur. Ce type de clause majore le tarif d’environ 20%.

Cependant, ce type de clause ne couvre que votre logement. Si le locataire cause des dégâts dans les logements des voisins, sa responsabilité civile reste engagée.

La clause de “pour le compte de qui il appartiendra”

En tant que propriétaire, vous avez la possibilité de souscrire des garanties spécifiques, au bénéfice de n’importe quel locataire, et couvrant tout le monde.

On appelle ce type de clause “pour le compte de qui il appartiendra”. Cette garantie vous permet de couvrir vos clients en location courte durée contre tous les dommages qu’ils peuvent causer dans votre logement, mais également dans ceux des voisins.

De cette façon, vous êtes vraiment tranquille. Votre locataire n’a pas besoin de souscrire une assurance spécifique, et vous avez la garantie que tout le monde est couvert, peu importe le locataire en place. C’est l’option la plus complète.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  La location meublée étudiante 2.0 avec Studapart !

Devez-vous obligatoirement assurer une location saisonnière ?

L’assurance spécifique à l’activité de location saisonnière n’est pas obligatoire, car vous êtes sensé être couvert, que ce soit par votre assurance ou par celle du locataire.

Cependant, afin d’éviter tout problème et de dormir sur vos deux oreilles (propriétaire comme locataire), je vous recommande fortement de le faire.

En résumé, le schéma optimal pour être serein est le suivant :

  • Souscrire une assurance multirisques habitation (si vous louez une résidence principale ou secondaire) ou une assurance PNO (si vous louez un investissement locatif),
  • Vérifier les risques qui sont couverts avec votre assureur : vous devez être protégé en cas de sinistre (incendie, dégât des eaux) ou si votre locataire se blesse.
  • Si ce n’est pas le cas, je vous invite à souscrire une assurance complémentaire spécifique, comportant la clause “pour le compte de qui il appartiendra”.

Homeassur propose ce type de garantie.

Ne négligez surtout pas ces trois aspects (risque lié au logement, risque lié aux logements voisins, risque lié au locataire) lorsque vous souscrivez une assurance.

 

Partager l'article
  •  
  •  
  •  

Laissez une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.