lmnp

Comment déclarer plusieurs biens en LMNP ?

Si vous souhaitez vous lancer en LMNP, vous allez devoir déclarer vos différents biens auprès des impôts. Vous êtes très nombreux à m’avoir demandé comment réaliser cette démarche. J’ai d’ailleurs moi-même été confronté à ce problème pas plus tard que la semaine dernière. En effet, il y a deux semaines, j’ai signé l’achat de mon deuxième immeuble de rapport. Celui-ci est entièrement loué en meublé et j’ai donc souhaité l’intégrer dans mon parc LMNP. Ma dernière déclaration LMNP remontait à un an, lorsque j’avais acheté mon deuxième appartement.

J’en ai donc profité pour mettre mes recherches noir sur blanc et répondre ainsi à tous ceux qui m’ont posé la question.

Déclaration du premier bien en LMNP

Lorsque vous achetez votre premier bien, vous avez quelques démarches à effectuer :

    1. Déclarer le début de votre activité. Vous devez vous faire connaître en envoyant le formulaire P0i aux greffes du Tribunal de Commerce dont dépend la commune où vous exploitez votre logement. Vous avez 15 jours pour faire cette démarche.
    2. Effectuer un changement de régime. Par défaut, vous êtes soumis au régime micro-BIC avec un abattement de 50% sur vos revenus locatifs. Vous devez donc envoyer un courrier de levée d’option au centre des impôts des entreprises dont dépend votre bien. Si vos revenus dépassent les 70.000€, vous êtes par défaut au régime réel. Je vous propose un exemple de lettre pour déclarer au régime réel simplifié.
    3. Déclarer vos revenus au régime réel. La déclaration des revenus au régime réel se fait de façon dématérialisée. Pour cela, il faut créer un espace professionnel sur le site des impôts. Je vous recommande vivement de faire appel à un Expert Comptable pour votre déclaration. Il établira votre bilan, fera la télédéclaration à votre place et vous n’aurez plus qu’à reporter les montants sur votre déclaration de revenus.
    4. Remplir votre déclaration de revenus. Vous reportez le montant de votre résultat fiscal (qui devrait être négatif) sur votre déclaration de revenus. Vous joignez le formulaire 2042C PRO (remis par l’expert comptable) à votre déclaration.

 

(Si vous venez de déverrouiller cet article, pensez à regarder dans votre boîte e-mail, notamment dans le dossier SPAM, si vous avez bien reçu mon livre gratuit).

lmnp

Voici à quoi ressemble le document que vous allez recevoir après vous être inscrit.

Déclaration du second bien et des suivants en LMNP

Les choses sont beaucoup plus simples pour la deuxième acquisition et les suivantes. Comme vous avez déjà créé votre activité de loueur en meublé non professionnel à la première acquisition, vous n’avez pas besoin de remplir à nouveau le formulaire P0i. Vous n’avez pas non plus besoin d’envoyer de courrier de levée d’option pour vous déclarer au régime réel.

Les biens que vous allez acheter par la suite vont venir s’intégrer dans votre activité de LMNP. Ce sont simplement des établissements supplémentaires qui s’ajouteront au parc immobilier composant votre activité. Le numéro de SIREN restera le même. Seuls les derniers chiffres composant le SIRET changeront car ils sont propres à chaque établissement.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Comment gérer les personnes négatives ?

Les avis divergent sur les démarches à suivre à partir de ce moment. Certaines personnes affirment qu’il n’est pas nécessaire de déclarer les biens supplémentaires et d’autres non. Je pense qu’il vaut mieux en faire trop que pas assez. Vous avez donc tout intérêt à faire connaître vos nouveaux biens des services des impôts.

Comment faire ?

Pour cela, vous devez envoyer un formulaire P2P4i au CFE (Centre de Formalité des Entreprises) dont dépend le bien que vous souhaitez ajouter. Si votre nouvelle acquisition se situe dans la même ville que la première, aucun problème. Dans le cas contraire, assurez-vous d’envoyer le formulaire au CFE de la ville où se trouve votre nouveau bien. Selon les communes, le CFE sera soit le Greffe du Tribunal de Commerce, soit le Service des Impôts des Entreprises.

Le CFE va ensuite traiter votre demande et vous envoyer un formulaire 1447 M SD qui servira de base pour établir la CFE (Cotisation Foncière des Entreprises) de ce nouvel établissement. Votre centre des impôts transmettra également ces informations à l’INSEE, qui vous enverra alors le SIRET de ce nouvel établissement.

Attention: ne confondez pas le Centre de Formalité des Entreprises (qui est le centre compétent) avec la Cotisation Foncière des Entreprises (qui est une taxe à payer).

L’INSEE vous adressera alors un document comme celui ci-dessous :

lmnp

Le certificat d’inscription vous confirme que le nouvel établissement est bien ajouté à votre activité principale.

Conséquences de l’ajout d’un (ou plusieurs) établissement(s)

La cotisation foncière des entreprises est établie dans chaque commune où vous disposez de locaux. Dans ce cas, que vous ayez un ou plusieurs biens dans la même ville, vous n’aurez qu’une seule CFE à payer. En revanche, le montant de cette dernière sera plus important.

Si le bien que vous voulez ajouter est situé dans une commune différente du premier bien, cela aura pour conséquence de déclencher une seconde CFE.

Pourquoi faire ces démarches ?

Après la lecture de cet article, les démarches pour déclarer vos établissements vont peut-être vous sembler compliquées. Je vous rassure, il n’en est rien. En réalité, cela demande un peu de temps pour remplir les différents documents demandés. L’avantage, c’est que vous le faites une bonne fois pour toutes.

En effet, une fois que vous avez rempli vos déclarations, vous n’avez plus besoin d’y revenir. Peut-être que vous allez trouver plus simple de ne pas vous déclarer au régime réel et que vous allez préférer rester au micro BIC. Pourtant, faire ces quelques heures de travail s’avère souvent plus intéressant fiscalement. Cela vous permet de ne pas payer d’impôts pendant plusieurs années. C’est d’autant plus vrai que chaque nouvel établissement ajouté viendra gonfler le déficit comptable de votre activité.

J’espère que cet article vous a plu et qu’il vous aidera à bien déclarer vos établissements dans le cadre de votre activité LMNP. N’hésitez pas à me dire dans les commentaires ce que vous en avez pensé et à le partager avec les personnes qu’il pourra aider. Vous pouvez également télécharger mon guide gratuit “Comment louer plus cher et payer moins d’impôts avec la location meublée ?” ci-dessous.

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    80
    Partages
  • 80
  •  
  •  
  •   

41 Commentaires

  • Math

    Répondre Réponses 28 novembre 2017

    Bonjour,

    Je lis votre blog avec attention depuis quelques semaines, et je vous remercie beaucoup de toutes les informations qu’il contient et me donnent envie de franchir le pas.
    Je me pose néanmoins une question. La déclaration se fait-elle sous le régime de la micro entreprise (ou auto entrepreneur maintenant qu’ils sont assimilés) ?

    Math

    • Julien Loboda

      Répondre Réponses 28 novembre 2017

      Bonjour Math,
      En LMNP réel, vous allez avoir un numéro de SIRET en tant que personne physique immatriculée. Le régime concerné est le régime micro BIC au réel simplifié.

  • Olivier

    Répondre Réponses 3 décembre 2017

    Bonjour Julien
    J’ai créé une SCI qui va passer à l’IS pour un immeuble ou à l’intérieur il y aura 3 appartements loué en nue et 1 loué en meublé (location saisonnière).
    Dois je faire une déclaration à part ou je garde ma déclaration globale en société ?
    Et quels sont les critères, paramètres à vérifier sur ma commune pour savoir si cela rentable à l’année en saisonnier ?
    Pour finir je n’ai que as regardé sur LBC les prix et faire une annonce fictive mais pour du saisonnier je ne sais pas !!!
    Merci

    • Julien Loboda

      Répondre Réponses 3 décembre 2017

      Bonjour Olivier,
      Je pense que tu gardes ta déclaration globale, mais seul ton expert-comptable pourra te donner une réponse certaine; je ne suis nullement qualifié pour le faire.
      Pour le saisonnier, vérifie s’il y a des hôtels et poste une annonce fictive, comme pour la location à l’année.

  • william

    Répondre Réponses 30 décembre 2017

    Bonjour Julien,

    Merci pour cet article clair et rempli de conseils bien utiles.
    Une question : préconises-tu de souscrire à un CGA pour notamment être exonéré de la majoration de 25% dans le cadre d’un résultat bénéficiaire? A titre personnel, y as-tu souscrit?

    Merci et une excellente continuation.

    William

    • Julien Loboda

      Répondre Réponses 31 décembre 2017

      Bonjour William,

      Personnellement je n’ai pas souscrit à un CGA, dans la mesure où mon résultat comptable va être déficitaire pendant encore plusieurs années. Aucun intérêt à payer cette adhésion, pour l’instant, donc.

      En revanche, lorsque mon résultat redeviendra positif, je me reposerai la question. Tu as jusqu’au mois de mai chaque année pour adhérer. Si tu le fais, alors ton bilan (réalisé en année N+1) ne sera pas majoré de 25% s’il est bénéficiaire.

      Dans tous les cas, je ne suis pas expert-comptable, donc mes propos sont à prendre avec parcimonie. Je te recommande toujours de demander un conseil adapté à ta situation à ton expert comptable.

  • Ergun

    Répondre Réponses 31 décembre 2017

    Bonjour

    Merci pour les infos.

    Mes questions:

    1- pouvons nous déclarer un bien secondaire en micro Bic à 50% et un autre en micro Bic à 71% car classé?
    2- idem avec un en micro Bic 50% et un autre en réel par exemple ?
    3 – Est il possible de déduire les frais de notaire et agence immobilier 3 ans plus tard en micro BIC 50%? Je ne savais pas que je pouvais jusqu’à la lecture de ton blog 😉
    4 – jai suite à je pense un mauvais conseil de mon comptable (pas habitué au LMPN) fait deux sci à IS avec un bien dedans. Penses tu qu’ouvrir une holding (Mere fille) avec plusieurs sci est plus rentable que faire du réel ?

    Merci d’avance pour ta lumière,

    Ergün

    • Julien Loboda

      Répondre Réponses 3 janvier 2018

      Bonjour Ergun,

      Je ne peux pas te donner de conseils sur ces aspects car je ne suis ni juriste, ni expert-comptable. Je te conseille de te rapprocher de l’un d’eux pour avoir des réponses exactes et précises.
      Cependant, de mon expérience, il me semble que tu peux avoir deux bien en micro BIC avec des taux d’abattement différents, car le classement se fait par bien. Les frais de notaire et d’agence se déduisent uniquement la première année ET au réel, pas possible en micro BIC.

      Pour tout le reste, encore une fois, rapproche-toi d’un professionnel.

  • Marion

    Répondre Réponses 20 janvier 2018

    Bonjour Julien,

    Je vous remercie de tout cœur pour cet article qui m’a bien assisté dans mes démarches administratives. Je n’ai trouvé nulle part ailleurs des instructions “step by step” aussi claires et explicatives. Vous m’avez ainsi évité des heures de recherche et pas mal de confusion existante concernant la bonne procédure à suivre.

    Avec toute ma gratitude,

    Marion

    • Julien Loboda

      Répondre Réponses 20 janvier 2018

      Bonjour Marion,

      J’y ai moi-même passé des heures lorsque je cherchais pour moi. J’ai donc écrit cet article pour aider tous ceux qui en ont besoin, je suis ravi qu’il vous ait aidé !

      Merci pour votre message et au plaisir.

  • Sami

    Répondre Réponses 13 février 2018

    Bonjour Julien,

    Tout d’abord merci pour ton article.
    J’ai repérer un immeuble qui se loue actuellement entièrement en nue.
    Je voulais te demander si on pouvait passer un immeuble entier en meublé sachant que les locataires présent ont un bail de location nue.

    Autre question, peut-on repasser en micro-bic après avoir profité du réel sur cet immeuble ?

    Merci par avance de ta réponse,
    Sami

    • Julien Loboda

      Répondre Réponses 13 février 2018

      Bonjour Sami,

      Tu ne pourras passer l’immeuble en meublé que si tes locataires acceptent de passer sur un bail meublé. Pas facile.

      Oui, tu peux basculer en micro bic après avoir fait du réel.

      • Sami

        Répondre Réponses 13 février 2018

        Merci beaucoup pour ta réponse Julien !

        Admettons qu’ils acceptent, il faudrait que je leur ajoute des meubles ? Ou seul le changement de bail suffit ?

        Bien cdt,
        Sami

        • Julien Loboda

          Répondre Réponses 14 février 2018

          Bien sûr, il faudra leur ajouter des meubles, tu as une liste minimale obligatoire.

          • Sami

            14 février 2018

            ça marche !
            Merci beaucoup 🙂

  • Pierre

    Répondre Réponses 17 février 2018

    Bonjour,
    J’ai été dans le même cas que vous, à bien galéré dans mes recherches sur mais différents investissements précédents. Cependant une interrogation me reste sans réponse.
    En effet je suis intéressé par un immeuble avec 7 logements.
    Je souhaite passer les 7 logements en meublés.
    Ma question est: dois-je faire 7 déclarations (1 par logement) en LMNP où 1 seul pour l’ensemble de l’immeuble suffit ?
    Merci par avance de votre retour.
    Pierre

    • Julien Loboda

      Répondre Réponses 18 février 2018

      Bonjour Pierre,

      De mon expérience, une seule déclaration, sur laquelle vous précisez que vous avez 7 appartements en meublé à cette adresse, suffit. C’est ce que j’ai fait pour mon dernier immeuble, et cela a été accepté par l’administration fiscale sans problème.

  • Pauline

    Répondre Réponses 6 mars 2018

    Bonjour Julien,

    J’ai un appartement meublé en nom propre donc j’ai déjà effectué les démarches de déclarations…(j’aurais bien aimé lire ton article l’année dernière;)

    J’ai besoin de ton aide : nous venons d’acquérir avec mon conjoint (pacsé) un nouvel immeuble dans lequel nous il y aura des apparts meublés.
    Est-il obligatoire de refaire une déclaration à nos deux noms ?

    Merci beaucoup!

    • Julien Loboda

      Répondre Réponses 6 mars 2018

      Bonjour Pauline,

      Je te remercie pour ton message et félicitations pour ton passage à l’action !

      Je te recommande de te rapprocher de ton Expert Comptable pour cette question (je n’ai jamais eu le cas de figure encore): lui seul saura exactement la marche à suivre pour que toi et ton compagnon soyez certains de ne pas faire d’erreur.

  • Dominique

    Répondre Réponses 13 mars 2018

    Bonjour Julien,
    Je suis en train d’acheter un bien que je vais placer en meublé (d’ici 2 ans car il y a un bail en cours)
    J’envisage la LMNP.
    Je dispose d’un autre bien qui est payé et qui est loué en meublé depuis +10 ans.
    Puis je l’intégrer à la LMNP dorénavant ? D’après mes calculs, en Micro BIC car les charges ne seront jamais supérieures à 50%.
    Les 2 biens sont en nom propre, la LMNP n’est pas une société mais un statut, n’est ce pas ? ce n’est pas comme une SCI où il faudrait revendre les biens à la LMNP ?
    En micro bic justement, pas besoin d’expert comptable, simplement reprendre 50% des revenus brut ?
    Sur le premier appartement, j’étais avant en MICRO FONCIER (bien qu’interdit en meuble 🙂 ), je déduisais toutes charges de me revenus. A part que je n’ai plus d’intérêt d’emprunt à déduire à ce jour, je ne voit pas beaucoup de différence avec LMNP aux frais réels. Par contre gagnant en Micro BIC.
    A te lire,
    Dominique

    • Julien Loboda

      Répondre Réponses 13 mars 2018

      Bonjour Dominique,
      Tu peux tout à fait intégrer ton autre bien meublé dans ton statut de LMNP qui est, comme tu le dis, un statut et non une société (tu restes en nom propre).
      Au-delà des charges, il faut également prendre en compte le fait qu’au régime réel tu as l’abattement du bien, des meubles et des éventuels travaux. Il n’y a pas que les charges, que tu peux déduire… En fait le micro BIC n’est avantageux que dans 15% des cas.

      Il faudrait que tu te rapproches de ton expert comptable pour voir avec lui si le régime réel ne serait pas plus intéressant…

  • Dominique

    Répondre Réponses 13 mars 2018

    Merci.
    Même en incluant l’amortissement du bien, je tombe quasiment sur 50% en tout de rapport charges/revenu.
    L’expert comptable qui me suis pour la société me dit 850 euros il prend si aux frais réels.
    Il faut avoir pas mal de travaux à faire ou remplacer souvent des meubles pour que le réel soit mieux je pense. J’habite à Mayotte, il faut dire que les rendements ici sont élevés, 10/12% (en meublé)J’ai acheté à l’ile de la réunion aussi, pas en meublé, on est plus sur du 5/6%, ce n’est pas pareil…

  • Hubert

    Répondre Réponses 8 avril 2018

    Bonjour Julien,
    Merci pour ton blog qui fixe bien les choses.

    Depuis plusieurs années, je loue un unique studio meublé à Paris et j’ai retenu le micro BIC par simplicité (loyer annuel brut d’environ 10 K€). A ce titre je verse une CFE à Paris.
    J’envisage aujourd’hui d’acquérir divers biens d’un investisseur LMP dont les baux commerciaux sont en cours. Si l’opération se fait, c’est environ 35 K€ de loyers annuels bruts HT qui viendront s’ajouter à mes revenus de loués meublés.
    Je souhaite passer au réel. Idéalement sur 2019, en décalant mon acquisition au 1er janvier 2019 (pour déduire mes frais d’acquisition en 2019, ce qui serait, sans effet, sauf erreur, en 2018 avec le prélèvement à la source ?

    a) Confirmes tu la levée d’option au 01/02/2019 ?

    Je serai amené à reverser la TVA encaissée sur les baux repris.

    Quid de mon bail actuel hors TVA ?

    b)Comment éventuellement repasser à du foncier traditionnel sur ce meublé parisien où il n’y a pratiquement plus de biens meubles dont je sois propriétaire ?

    c) Avec le niveau de loyers bruts envisagé, que se passe t-il en matière de charges sociales ? Obligation d’inscription au RSI ou son organisme de remplacement ? assiette sur résultat réel ou minimum forfaitaire de 1000 € environ si résultat déficitaire ?

    Merci par avance de ta réponse

    Hubert

    • Julien Loboda

      Répondre Réponses 9 avril 2018

      Bonjour Hubert,
      Je te remercie pour ton commentaire. Je ne suis pas expert-comptable ou juriste, donc je ne peux pas te donner de conseils sur ta situation. Je peux simplement te faire part de mon expérience.

      Si tu restes en LMNP, alors le prélèvement à la source ne change rien puisque les déficits ne sont imputables que des revenus de même nature et non sur les revenus globaux. Mais si tu te déclares en 2019, tu auras jusqu’à mai 2020 pour passer au réel. Le 1er février concerne les personnes qui ont commencé leur activité avant l’année N-1.

      Pourquoi seras-tu amené à reverser de la TVA ? Tu penses passer en LMP ?

      Pour repasser à du foncier traditionnel, tu “sors” le bien de ton activité LMNP (ou tu arrêtes l’activité) et tu le loues avec un bail classique d’habitation.

      Le RSI, en LMNP toujours, ne concerne que la location courte durée. En LMP elle concerne toute les locs, donc oui, affiliation.

      Je te recommande vivement de te rapprocher de ton expert-comptable pour avoir des conseils adaptés à ta situation.

  • Tonia

    Répondre Réponses 24 avril 2018

    Bonjour Julien,
    Merci pour toutes les informations que tu partages, c’est bien utile pour ceux qui souhaite se lancer tous seuls..
    J’en profite pour te poser une question à laquelle je ne trouve pas de réponse claire malgré mes recherches : j’ai un bien loué en meublé, déclaré en LMNP en réel, tout va bien. J’ai mis en location meublé en 2ème bien, que je souhaite déclarer de la même manière. Ma question est : dois-je faire un bilan pout chaque bien ou un seul bilan pour les 2, en regroupant donc tous les éléments? Et si 2 bilans, comment je les distingue lors de la télédeclaration sur impotgouv/espace professionnel/déclarer…etc.
    Merci d’avance pour ta réponse.
    Tonia

    • Julien Loboda

      Répondre Réponses 25 avril 2018

      Bonjour Tonia
      Tu fais un bilan global de ton activité de LMNP. Tes deux biens vont rentrer dans le cadre de la même activité.
      Par contre pour l’espace professionnel, je ne peux pas t’aider car c’est mon expert-comptable qui fait la déclaration pour moi.

      • Tonia

        Répondre Réponses 26 avril 2018

        Merci Julien pour ta réponse.

        Pour ceux qui cela intéresse, c’est très simple de créer son espace professionnel sur impotgouv.fr (après avoir obtenu son numéro SIRET bien sûr) et remplir donc les formulaires de bilan, compte de résultat, amortissements etc(2033 et suite).

  • RIENECK CAROLINE

    Répondre Réponses 26 avril 2018

    Bonjour Julien

    J’ai acheté avec mon conjoint (donc en indivision) un bien courant 2016.
    Un numéro SIRET nous a été attribué.
    Nous avons acquis en 2017 un autre bien.
    J’ai donc transmis au greffe du TC un formulaire P2P4i pour déclarer l’ouverture d’un nouvel établissement.
    Hier je reçois un appel du centre des impôts. Il semblerait que l’INSEE ait rejeté notre demande car nous n’avons pas transmis le bon formulaire.
    L’indivision étant une personne morale (je ne suis pas d’accord) le formulaire P2P4i ne convient pas…HELP!!!!

    • Julien Loboda

      Répondre Réponses 26 avril 2018

      Bonjour Caroline
      À priori une indivision reste une personne physique, sauf erreur de ma part.
      Tu devrais te rapprocher d’un expert-comptable à mon avis.

  • rey

    Répondre Réponses 25 juillet 2018

    Bonjour Julien,
    Je vous suis à travers votre blog mais surtout via les videos. J’ai deux grandes questions qui me posent problème.
    – J’ai 2 biens acquis il y a près de 20 ans en location nue. Aujourd’hui j’ai fait l’acquisition d’un nouveau bien que je souhaite louer en meublé et à commencer en LMNP. Que deviennent les loyers perçus en micro-foncier (plus de prêt à payer) ? Les loyers perçus s’additionnent-ils avec les loyers perçus en LMNP ? Les impôts fonciers de ces biens s’ajoutent-ils également dans le montant du futur impôt foncier en LMNP ? Je ne trouve nulle part la réponse à cette question.
    – Ce bien en LMNP je souhaiterais le louer à ma fille qui va débuter ses études universitaires. Elle n’a pas de fiche de paie mais a de l’argent reçu de son grand-père. Aucune transaction visible d’un de mes comptes sur son compte qui pourrait “tricher” sur la provenance des fonds. Est-ce possible sans que le fisc puisse venir m’embêter là dessus ? Le but initial était de louer mais le timing fait que je ne trouve personne pour louer pour septembre. J’ai la signature du bien le 30/8….Chaud chaud. Donc le mieux est d’en faire “profiter” ma fille et de pouvoir commencer en LMNP.
    Pas simple tout cela…Si d’aventure vous pourriez m’aider, ce serait énorme. Merci d’avance et continuez de nous former.

    • Julien Loboda

      Répondre Réponses 25 juillet 2018

      Bonjour,
      Pour les loyers, nu et meublé n’entrent pas dans la même catégorie. Les revenus fonciers ne s’additionnent pas aux revenus BIC, ils sont sur une autre ligne sur votre déclaration d’impôts.
      Aucun problème, pourquoi le fisc irait-up vous chercher des problèmes ? Du moment que vous déclarez bien vos revenus correctement.

      • rey

        Répondre Réponses 26 juillet 2018

        Je vous remercie Julien pour votre retour d’informations, voilà qui est plus clair.
        Pour la deuxième partie de ma question, que pouvez-vous m’en dire avec ma fille étudiante à qui je souhaite louer le bien en meublé (LMNP) et qui me versera un loyer de son propre argent ?
        Bien à vous, JPR

        • Julien Loboda

          Répondre Réponses 26 juillet 2018

          Je ne comprends pas où est le problème ?

  • Olivier P

    Répondre Réponses 26 juillet 2018

    Bonjour Julien,

    Cela fait un moment que je lis ton blog et regarde tes vidéos et je viens de signer avec ma compagne un petit immeuble de 4 appartements.
    J’ai fait la déclaration P0i et je l’ai envoyé au greffe concerné mais j’ai 2 questions qui subsistent:

    – Je n’ai précisé qu’il y avait 4 appartements à la même adresse (et je ne vois pas où on peut le préciser). Quelles conséquences possibles?

    – J’ai bien coché la case “Réel simplifié”, est-il nécessaire de faire aussi le courrier pour la levée d’option?

    Merci d’avance pour tes réponses et merci pour tout ton contenu de qualité.

    • Julien Loboda

      Répondre Réponses 26 juillet 2018

      Bonjour Olivier,

      Merci pour ton commentaire !

      Pour l’immeuble, c’est normal, c’est dans le formulaire de déclaration qui servira de calcul à la CFE (que tu devrais recevoir d’ici quelques semaines) que tu préciseras les locaux qui décomposent cet immeuble.

      Il faut faire la lettre de levée d’option, car tu as envoyé le formulaire POi aux greffes, la levée d’option se fait au centre des impôts. Ce sont deux unités distinctes.

  • Bonjour,

    je dispose d’un premier bien à lyon déclaré en LMNP depuis 5 ans. Je viens de faire l’acquisition d’un second appartement à Marseille 9 que je viens de mettre en colocation meublée et d’un appartement dans le 15 ème que je souhaite passer également en meublé. Pouvez vous me confirmer la méthode pour les deux appartements sur Marseille : je pense : faire une P2P4I AU GREFFE DU TRIBUNAL DE MARSEILLE puis continuer avec l’aide de mon expert comptable à faire chaque année ma 2031 en rajoutant charges et produits au centre des impôts de lyon qui reste de fait le centre principal ?

    • Julien Loboda

      Répondre Réponses 15 août 2018

      Bonjour, sauf erreur de ma part c’est exactement ça.

  • chen

    Répondre Réponses 21 août 2018

    Bonjour Julien,

    Merci pour cette très bonne article, très utile, j’ai une question débutante :

    – peut-on investir dans n’import quel type de bien ( à part la résidence étudiante, résidence senior, EHPAD, résidence affaire ou encore résidence de tourisme) ? Un appartement ancien dans un immeuble normale par exemple ?

    Merci par avance.

    • Julien Loboda

      Répondre Réponses 23 août 2018

      Bonjour Chen, oui vous pouvez investir dans à peu près tous les biens du moment qu’il s’agit d’une habitation: pas les parkings ou les locaux commerciaux par exemple.

  • Nicolas

    Répondre Réponses 4 septembre 2018

    Bonjour Julien,
    J’ai déjà un lot de 3 studios que je loue en lmnp, et déclaré au réel car il y a des travaux. J’envisage d’ici peu un nouvel investissement et je me pose la question suivante :
    Si ce dernier est avec travaux, continuera t’il de creuser mon déficit avec mon 1er investissement (déficit global) ou chaque bien immobilier dispose de son propre déficit, déclaré séparément?
    Merci par avance pour votre réponse.
    Cdlt

    • Julien Loboda

      Répondre Réponses 4 septembre 2018

      Bonjour Nicolas
      Le déficit fiscal se fait par numéro LMNP, donc la nouvelle acquisition viendra creuser le déficit actuel.

Laisser un commentaire

* Champs obligatoires