vivre de l'immobilier

Vous ne vivrez jamais de l’immobilier !

« On ne peut pas réellement vivre de l’immobilier ! »

Avez-vous déjà rencontré ce genre de réaction chez les personnes à qui vous avez parlé de votre projet, un peu fou, d’investir dans l’immobilier pour, à terme, en vivre ?

Peut-être même que vous avez la conviction intime que ce n’est pas possible de vivre de l’immobilier ?

Si c’est le cas, cette vidéo est faite pour vous !

Il s’agit de la deuxième vidéo d’une série dédiée au mindset de l’investisseur et à l’argent. L’objectif est de vous décomplexer avec l’argent, pour vous aider à vous l’approprier, et enfin vivre la vie à laquelle vous aspirez.

Le constat : les français sont sceptiques

J’ai voulu réaliser cette série de vidéos car je me suis rendu compte que les français sont particulièrement sceptiques lorsqu’on leur parle de quelque chose qui sort complètement de leurs habitudes.

En effet, la France est un pays très conservateur, certainement lié au fait qu’elle possède une histoire importante. Du coup, avec une forte culture des traditions, il est très difficile de faire passer de nouvelles idées ou de convaincre les personnes qu’un point de vue différent du leur existe.

Ainsi, l’immobilier n’échappe pas à cette règle, et on entend régulièrement des phrases comme :

  • « C’est trop beau pour être vrai ! »
  • « On ne peut pas réellement vivre de l’immobilier, ne rêve pas ! »
  • « Si c’était si facile, tout le monde le ferait. »
  • « Encore une arnaque pour devenir riche en 5 minutes ! » (c’est ma préférée)

Effectivement, il est malheureux de constater que les mentalités n’évoluent pas vite et qu’une majorité de personnes doute qu’il soit réellement possible de :

  • Obtenir un cash-flow positif,
  • Emprunter encore et encore,
  • Trouver des biens rentables,
  • Dénicher des immeubles à moins de 100.000 euros (pour un parisien qui achète une chambre de bonnes à 150.000 euros, forcément, la pilule est difficile à avaler),
  • Générer l’équivalent d’un revenu en cash-flow, parfois même avec un seul bien immobilier.

Pourquoi ce genre de réactions sur le fait de vivre de l’immobilier ?

J’ai effectué quelques recherches, afin de comprendre pourquoi nous rencontrons ce genre de réactions.

J’ai identifié trois grandes causes :

  1. Nous sommes, pour la majorité, issus d’une éducation de salarié. Celle-ci nous conditionne à penser que l’argent s’échange contre le temps, et que la retraite (ou le fait de pouvoir vivre de ses rentes) ne peut arriver que tardivement dans une vie. De plus, ce schéma de pensée implique forcément une douleur, liée au plafonnement des revenus, puisqu’il faut travailler toujours plus pour gagner plus d’argent.
  2. Le fameux mythe de l’achat de la résidence principale ! On nous répète à longueur de journée que nous devons absolument posséder notre résidence principale. Du coup, on s’endette à 33% de nos revenus (qui, au passage, n’augmentent pas) et il devient très difficile de ré-emprunter, puisque notre taux d’endettement a fortement augmenté.
  3. Nous faisons des choix de vie que nous estimons être les mieux, en fonction de ce que l’on nous a appris. Si vous relisez les points 1 et 2 (ce que 97% des gens ont appris de leurs parents), vous obtenez forcément une vie à l’opposé de celle d’un investisseur immobilier.

Mais j’aime bien dire qu' »on ne sait pas ce que l’on ne sait pas« . Nous devenons tellement conditionnés par ce mode de vie et par cette éducation que nous en venons à penser que tout le reste est risqué et/ou impossible (comme vivre de l’immobilier, par exemple).

C’est le choix de la facilité, des excuses, plutôt que de l’introspection et de la remise en question. Il est plus facile de se rattacher à ce que la société nous a mis dans le crâne (quitte à avoir tort) que de remettre nos croyances en question et admettre qu’il existe un autre moyen de vivre. On aime bien se convaincre qu’on a raison, qu’on a fait les bons choix, etc. 

L’état d’esprit à adopter pour réussir à vivre de l’immobilier

C’est pour cette raison que beaucoup de personnes sont bloquées et bornées, et doutent de tout ! Si vous restez dans cet état d’esprit, effectivement, vous ne passerez jamais à l’action et vous avez la certitude que vous ne réussirez jamais à vivre de l’immobilier !

Alors, faut-il pour autant foncer tête baissée ?

Évidemment, non. C’est une très bonne chose d’être sceptique et d’avoir des doutes. Cela signifie que vous avez une capacité de réflexion, qui est une qualité primordiale chez un investisseur. Il ne faut pas tout croire sans vérifier.

Mais il faut absolument commencer par sortir de cet état d’esprit négatif, dans lequel tout est forcément une arnaque ! Ouvrez votre esprit lorsque vous découvrez une nouvelle façon de voir les choses, ou une nouvelle théorie. C’est mieux que de tout rejeter en bloc en vous reposant sur vos croyances limitantes !

  • Plutôt que de dire « c’est impossible ! » ==> « et si c’était possible ?« 
  • Soyez curieux, renseignez-vous et discutez avec des personnes qui ont déjà fait ce que vous voulez faire, plutôt qu’avec l’oncle Franck ou le collègue de bureau qui n’a jamais investi le moindre euro, et qui passe sa journée à se plaindre.

Il existe un autre monde : celui des personnes qui l’ont déjà fait !

Pour certaines personnes, la fameuse norme c’est ce monde d’investissements, de liberté financière et de revenus passifs. Il y a des personnes pour qui le métro-boulot-dodo est un cauchemar dans lequel elles n’ont aucune envie de tomber.

Donc, à cette fameuse question « Peut-on réellement vivre de l’immobilier », je vous réponds que OUI, c’est vraiment possible.

Vous voulez que je vous dise pourquoi, si c’est possible, aussi peu de personnes le font ?

Voici pourquoi si peu de personnes passent à l’action !

Si aussi peu de personnes passent à l’action pour vivre de l’immobilier, c’est parce que cela implique de sortir de sa zone de confort et de prendre des risques. Beaucoup de personnes aimeraient bien avoir cette vie, mais sans prendre le moindre risque ni changer leurs habitudes. Elles aimeraient qu’on leur amène un investissement rentable sur un plateau, en leur garantissant que tout va bien se passer et qu’elles peuvent continuer leur vie actuelle sans rien changer. Et ça, ce n’est pas possible.

Pour réussir, vous devez être prêt à faire ce que les autres ne sont pas prêts à faire. Vous devez faire les choses différemment.

L’été dernier, beaucoup de mes clients ont profité de leurs trois semaines de vacances pour se former à l’immobilier rentable. Ils voulaient gagner un temps précieux et éviter les erreurs fatales grâce à mon expérience et à ma formation Investir et Réussir.

La motivation était la même : mettre à profit cette période dans laquelle ils avaient le temps de se former pour avancer, alors que la plupart des personnes préfèrent passer leur journée sur une serviette de bain, à la plage. Ces clients ne voulaient pas repartir pour une année de métro-boulot-dodo et se retrouver exactement au même point l’année d’après. Ils voulaient prendre leur avenir en main pour, un jour, vivre de l’immobilier et ne plus avoir à retourner au travail par contrainte.

C’est ce que j’appelle une mentalité de gagnant : prendre le contrôle de sa vie, plutôt que de la subir. Décider consciemment de changer les choses, faire partie des personnes qui se bougent, plutôt que de celles qui se plaignent. Je suis prêt à parier que, d’ici quelques années, leur vie sera radicalement différente de leur vie actuelle.

Et vous, où voulez-vous être dans un an ?

Partager l'article
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

* Champs obligatoires