Comment faire pour calculer l'impôt sur le revenu ?

Lorsqu’on parle d’investir et d’augmenter ses revenus, il y a une crainte qui revient chez 99% des personnes : celle de payer trop d’impôts. En effet, beaucoup de gens ne savent pas vraiment comment calculer l’impôt sur le revenu. Elles ont peur qu’en changeant de tranche, elles se retrouvent avec moins d’argent qu’avant.

Dans cette vidéo et cet article, je vous propose donc de reprendre ce point fondamental, pour que vous n’ayez plus peur de gagner plus d’argent.
 

Comment fonctionne l’impôt sur le revenu en France ?

Les tranches marginales d’imposition : la crainte des contribuables

En France, notre système d’imposition fonctionne selon un barème progressif avec un taux d’imposition différent selon la tranche de revenus concernée.

Beaucoup de personnes refusent de gagner plus d’argent (un comble) par peur de “changer de tranche” et de se retrouver à payer tellement d’impôts que, au bout du compte, il leur restera moins d’argent qu’avant. En effet, elles pensent que la tranche marginale d’imposition s’applique à l’intégralité de leurs revenus, alors que ce n’est pas du tout le cas.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Comment obtenir le classement en meublé de tourisme

Le système d’imposition français fonctionne selon un barème progressif, qui s’applique à chaque tranche.

Le barème progressif, qu’est-ce que c’est ?

Un impôt progressif est un impôt dont le taux augmente en même temps que l’assiette d’imposition. Il est différent de l’impôt proportionnel, pour lequel le taux est constant, seule l’assiette d’imposition peut varier.

En d’autres termes, l’administration fiscale va appliquer un taux d’imposition différent aux revenus que vous avez gagnés, en fonction de la tranche dans laquelle se situent ces revenus.

Par exemple, entre 0€ et 10 000€, le taux peut être de 0%. Puis, de 10 000€ à 20 000€, celui-ci peut être de 10% (exemple purement fictif). Ainsi, vous allez payer 0€ d’impôts sur la première tranche (imposée à 0%), puis 10% d’impôts sur les 10 000€ restants, soit 1 000€ d’impôts.

En clair, le taux marginal d’imposition ne s’applique pas à l’intégralité de vos revenus, mais uniquement à ceux de la tranche concernée.

Quelles sont les tranches de l’impôt sur le revenu ?

Au moment où j’écris ces lignes (nous sommes début 2021), les tranches d’imposition sont les suivantes :

  • Jusqu’à 10 064€ : 0%,
  • De 10 065€ à 25 659€ : 11%,
  • De 25 660€ à 73 369€ : 30%,
  • De 73 370€ à 157 806€ : 41%,
  • À partir de 157 807€ : 45%.

Ces tranches évoluent chaque année, je vous recommande donc de vous rendre sur le site du Service Public pour avoir les informations à jour.

 

Simulation d’impôt sur le revenu

La croyance qui empêche les gens de gagner plus d’argent

Je vous propose de commencer par un exemple de calcul selon la croyance populaire qu’on est imposé au même taux sur l’ensemble de nos revenus.

Ainsi, beaucoup de personnes pensent que si elles gagnent 20 000€ par an, elles vont payer 11% d’impôts sur cette somme, ce qui fait 2 200€.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Faut-il passer par un agent immobilier?

En réalité, elles vont payer :

  • 0% sur la tranche de revenus jusqu’à 10 064€,
  • 11% sur les revenus de la tranche suivante : 20 000€ – 10 065€ = 9 935€. 9 935€ x 11% = 1 092,85€ d’impôts.

Si je gagne plus, je vais payer trop d’impôts

Supposons maintenant que les revenus annuels passent de 20 000€ à 26 000€. Dans ce cas, la nouvelle tranche marginale d’imposition est de 30% au lieu de 11%.

Si nous restons sur nos préjugés et pensons que nous allons payer 30% d’impôts sur l’ensemble des revenus, ça risque effectivement de piquer. 30% de 26 000€ représentent 7 800€ d’impôts.

Dans cet exemple, gagner plus d’argent serait effectivement défavorable et dissuasif :

  • Avant la hausse des revenus : 20 000€ – 1 092,35€ = 18 907,65€ restants.
  • Après la hausse des revenus : 26 000€ – 7 800€ = 18 200€ restants.

Si je gagne plus, il me reste toujours plus d’argent

Vous l’aurez compris, la réalité est différente de l’exemple précédent.

Le calcul réel est le suivant :

  • De 0€ à 10 064€ : 0%, soit 0€,
  • De 10 065€ à 25 659€ : 15 594€ x 11% = 1 715,34€,
  • De 25 660€ à 26 000€ : 340€ x 30% = 102€,
  • Impôt total : 1 714,34€ + 102€ = 1 816,34€.

Le nouvel résultat net est de 24 183,66€ (26 000€ – 1 816,34€).

Comment calculer le montant de l’impôt sur le revenu

Maintenant que vous avez compris le principe de fonctionnement de l’impôt progressif, vous allez devoir effectuer une petite gymnastique, en fonction de votre situation.

En effet, un autre élément important va venir impacter le montant de votre impôt sur le revenu : le nombre de parts dans votre foyer fiscal.

Donc, pour bien calculer le montant de l’impôt sur le revenu, voici le calcul :

  • Divisez le revenu net imposable de votre foyer par le nombre de parts qui composent ce dernier (un adulte compte pour une part, un enfant pour une demi-part),
  • Appliquez le résultat au barème progressif de l’impôt sur le revenu,
  • Enfin, multipliez le nombre trouvé par le nombre de parts pour calculer le montant de l’impôt dû.
Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Impayés de loyers : quelles solutions ?

N’ayez pas peur de gagner plus d’argent !

En conclusion, vous savez maintenant que si vous gagnez plus d’argent et payez plus d’impôts, il vous restera toujours plus à la fin qu’avant votre augmentation de revenus.

Vous pouvez donc gagner plus d’argent sans avoir peur de vous faire détrousser !

Pour aller plus loin et comprendre la fiscalité appliquée à l’immobilier (et l’optimiser), je vous conseille de suivre mon programme de formation sur la fiscalité immobilière !

Partager l'article
  •  
  •  
  •  

Laissez une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.