demande locative

3 façons d’évaluer la demande locative

Est-ce que bien que vous allez acheter se louera facilement ? C’est une question que se posent tous les investisseurs (et futurs investisseurs) au moment de réaliser un nouvel achat. Si vous n’avez encore jamais investi, peut-être que cette interrogation est votre principale crainte ? En effet, la meilleure affaire du monde ne sert à rien s’il n’y a personne pour la louer en face. Je vous propose donc de découvrir 3 façons de savoir si votre bien se louera.

Évaluez la demande locative existante

La première façon de savoir rapidement si votre bien se louera est d’analyser l’offre locative existante. Pour cela, il vous suffit d’aller sur des sites comme Seloger.com ou Leboncoin.fr et de regarder le nombre de biens comparables au votre qui sont proposés à la location. Si vous faites de la location saisonnière (ou courte durée), la démarche est la même mais il vous faut consulter les acteurs spécialisés (Airbnb, Booking, Abritel). Plusieurs cas de figure peuvent se présenter:

  • Grande ville et peu de biens à louer: forte demande locative
  • Grande ville et beaucoup de biens à louer: demande locative existante mais concurrence présente. C’est un bon indicateur car cela veut dire qu’il y a de la demande. Cependant, il faudra d’autant plus se démarquer qu’il y a de concurrents.
  • Petite ville et peu de biens à louer: certainement une demande locative présente mais il est possible que les périodes de vide locatif soient plus importantes.
  • Petite ville (ou village) et beaucoup de biens à louer: il y a de fortes chances pour que la demande soit faible. Vous risquez alors de vous retrouver avec un bien vide pendant plusieurs mois.

Une fois que vous avez fait ce premier tri, je vous recommande de téléphoner à quelques agences immobilières. Vous pourrez leur demander s’il existe une demande réelle et en profiter pour leur demander une idée du prix du marché. Pour cela, vous pouvez vous faire passer pour un propriétaire qui désire leur confier un bien en gestion locative.

Utilisez le tensiomètre locatif

La seconde façon de connaître le potentiel locatif d’un marché est d’utiliser l’outil Tensiomètre Locatif du site Locservice. Ce site est spécialisé dans l’analyse de la demande et de l’offre locative dans toute la France. Il vous suffit de renseigner la ville et le type de bien (studio, T2, etc) pour savoir si la demande est plutôt faible ou forte.

savoir si votre bien se louera

Un exemple de résultat pour l’étude du marché des T2 sur la ville de Bordeaux.

Dans l’exemple ci-dessus, j’ai fait une demande d’analyser pour le marché des appartements de type 2 sur Bordeaux. L’outil nous indique que le marché est très difficile pour les locataires. Cela signifie que, en tant que propriétaire, nous n’aurons aucun mal à trouver un candidat à la location.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Comment éviter les mauvais locataires avec la location meublée ?

Enfin, le Tensiomètre Locatif nous indique le budget moyen consacré au type d’appartement analysé. Cela nous donne donc une indication du niveau de loyer que l’on peut fixer.

Passez une fausse annonce pour évaluer la demande locative

Une fois que vous avez effectué les deux analyses précédentes, vous pouvez confirmer votre ressenti en passant une fausse annonce, sur Leboncoin par exemple. Vous publiez une annonce fictive du bien que vous souhaitez acquérir, en détaillant le plus possible celle-ci. N’oubliez pas d’ajouter quelques photos pour égayer l’annonce et donner envie. Si le bien que vous souhaitez acheter est dans un sale état et nécessite des travaux, prenez des photos d’un appartement similaire mais rénové. En effet, un appartement refait à neuf n’aura rien à voir avec un appartement désuet. Fixez votre loyer, publiez l’annonce et attendez. Si vous avez plusieurs appels dans la première semaine de publication, c’est que la demande existe ! Au contraire, si vous n’avez aucun appel dans ce même laps de temps, il y a de fortes chances pour que votre logement ne trouve pas preneur. Je vous conseille donc de passer votre chemin.

J’espère que ces trois conseils vous aideront à ne pas vous tromper dans votre choix.  Si vous les mettez en application, il y a en effet peu de chances pour que vous achetiez quelque chose qui ne se louera pas. Si cet article vous a aidé, n’hésitez pas à le partager autour de vous. Connaissez-vous d’autres astuces qui pourraient aider les lecteurs du blog ? N’hésitez pas à les indiquer dans la zone de commentaires ci-dessous ! Vous pouvez également télécharger librement et gratuitement mon livre “Comment louer plus cher et payer moins d’impôts avec la location meublée ?” juste ci-dessous.

 

 

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   

2 Commentaires

  • Anya

    Répondre Réponses 22 mai 2017

    Salut Julien,
    La question de savoir si le bien se louera est une question primordiale à se poser avant d’investir ! Ce sont les locataires qui garantiront le rendement d’un placement. Le tensiomètre locatif est un outil super intéressant. Merci pour le partage !

    • Julien

      Répondre Réponses 22 mai 2017

      Salut Anya, je suis ravi que mes conseils te servent ! À bientôt !

Laisser un commentaire

* Champs obligatoires