Immobilier ou bourse : quel investissement choisir ?

Dans le monde de l’investissement, il y a généralement deux camps qui s’opposent. D’un côté, nous avons les investisseurs immobiliers, qui ne comprennent pas que l’on puisse passer à côté de l’effet de levier et s’enrichir à partir de zéro. De l’autre, il y a les adeptes de la bourse, qui ne conçoivent pas de gérer des locataires ou de venir réparer une chasse d’eau qui fuit. Alors, immobilier ou bourse, quel investissement choisir ?

Dans cet article, je vous propose que l’on fasse un tour d’horizon des avantages et des inconvénients de chaque investissement.

 

 

Investir dans l’immobilier : avantages et inconvénients

L’immobilier vous permet de devenir riche à partir de rien

C’est la principale force de l’immobilier : vous pouvez devenir riche en partant de zéro.

Même si cela peut paraître difficile à croire, l’immobilier est le pilier d’enrichissement le plus accessible. Mais comment est-ce possible ?

Pour investir dans l’immobilier, vous n’avez pas nécessairement besoin d’avoir les fonds disponibles. Au contraire, c’est plutôt une mauvaise idée d’acheter un bien au comptant, alors que vous avez un outil surpuissant à votre disposition : l’emprunt bancaire.

Le schéma est le suivant. Vous empruntez le prix du bien immobilier auprès d’une banque. Ensuite, vous mettez votre bien en location, en vous assurant que le loyer soit supérieur à toutes les charges de fonctionnement (mensualité de prêt comprise). Une fois que vous avez fini de payer votre bien, vous êtes pleinement propriétaire d’un appartement ou d’un immeuble qui vaut plusieurs centaines de milliers d’euros !

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Comment aménager sa colocation pour maximiser sa rentabilité (et enfin dire adieu à son patron) ?

C’est ce qu’on appelle l’effet de levier de l’immobilier.

Des rentabilités explosives

C’est un autre avantage majeur de l’immobilier : vous pouvez obtenir des rentabilités explosives.

En effet, il n’est pas rare de dépasser les 10% de rentabilité sur un investissement immobilier, pour peu que ce dernier soit bien optimisé. Mais surtout, moins vous mettez d’argent de votre poche, plus le rendement de vos fonds devient important !

Comme vous avez le contrôle total sur votre investissement, vous pouvez tout à fait l’optimiser pour qu’il vous apporte davantage de loyers. Par exemple, vous pouvez opter pour une exploitation en colocation, ou bien faire de la location courte durée, et ainsi multiplier vos loyers par trois !

Enfin, n’oubliez pas que 10% de rentabilité sur de l’argent que vous n’avez pas eu à épargner, c’est quand même quelque chose de fantastique.

Les contraintes de l’immobilier locatif

Nous n’allons pas nous mentir, investir dans l’immobilier locatif présente aussi son lot de contraintes, avec lesquelles il faut composer.

La première, et sans doute la plus importante, est qu’investir demande beaucoup de temps au démarrage du projet. Vous allez devoir trouver un bien immobilier, puis obtenir votre financement, gérer des travaux de rénovation, et enfin trouver des locataires à mettre en place. Autant vous dire que vous allez travailler dur !

La consolation, c’est qu’une fois que vous aurez fait tout ça, vous allez toucher des revenus presque 100% passifs, tous les mois. En effet, une fois que votre investissement tourne normalement, vous n’avez pas beaucoup de temps à y passer. C’est d’autant plus vrai si vous déléguez la gestion à une agence immobilière, ou à une conciergerie pour la location courte durée.

Bien sûr, vous aurez toujours besoin d’y passer un peu de temps malgré tout. Ce n’est jamais 100% passif, mais il est possible de s’en rapprocher au maximum.

 

Immobilier ou bourse : pourquoi choisir le second ?

Les inconvénients de l’immobilier deviennent les atouts de la bourse

Si je devais résumer cette partie, je dirais que vous pouvez intervertir les avantages et inconvénients de l’immobilier, pour les appliquer à la bourse.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Cash-flow immobilier : le piège à éviter !

Tout d’abord, en bourse, vous avez la possibilité de toucher des revenus qui soient réellement passifs. Vous n’avez pas besoin d’y passer du temps, il n’y a pas de gestion particulière à faire. Le seul temps que vous y passez (avec une stratégie de type bon père de famille en dividendes) se limite à cinq minutes par mois, le temps d’acheter de nouvelles actions. Une fois que c’est fait, vous n’avez plus rien à faire jusqu’au mois suivant, et ainsi de suite.

Ensuite, le second avantage de la bourse, c’est que ce mode d’investissement est rapide et liquide. Vous pouvez acheter ou vendre des actions en deux clics, alors qu’en immobilier, il faut compter plusieurs mois pour qu’une transaction aboutisse.

Pas d’effet de levier, mais la magie des intérêts composés

Le gros inconvénient de la bourse, c’est que vous ne pouvez investir que de l’argent que vous possédez. Il n’est généralement pas possible d’emprunter pour investir en bourse. Cela signifie que vous ne pouvez pas bénéficier de l’effet de levier, contrairement à l’immobilier.

Donc, à moins que vous n’ayez un capital important à investir, vous allez devoir adopter une vision à long terme : 10 ans minimum. Sur cette durée, c’est la magie des intérêts composés qui va vous enrichir. Les intérêts que vous allez toucher, puis réinvestir, vont produire des intérêts à leur tour. Vous allez ensuite réinvestir ces intérêts, qui vont produire des intérêts, et ainsi de suite. Le plus important, c’est d’être régulier dans vos versements, en investissant la même somme tous les mois.

Le risque de perdre votre argent est aussi présent, mais je suis beaucoup plus modéré. En effet, mon approche de la bourse est la suivante : investir dans de la valeur. Je ne cherche nullement à spéculer, ni à jouer avec mon argent. Cela signifie que je n’investis que dans des entreprises solides, qui sont là depuis des dizaines d’années, et qui seront encore présentes après ma mort.

Bien sûr, les cours de bourse sont fluctuants, et peuvent se retrouver à des niveaux très bas pendant plusieurs mois, voire plusieurs années. Mais, avec la bonne approche, vous savez que les cours finiront par remonter. Il ne faut donc pas céder à la panique. Généralement, je profite de ce genre de période pour racheter davantage d’actions, je vois cela comme les soldes de l’investisseur boursier.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Comment éviter les mauvais locataires avec la location meublée ?

Immobilier ou bourse : pourquoi choisir ?

Le schéma des riches pour s’enrichir

Si vous voulez vous enrichir durablement, vous allez devoir adopter le même comportement pour votre argent que les riches.

Le principe est assez simple :

  1. Sur l’argent que vous gagnez avec votre activité principale (travail), vous allez épargner une partie (minimum 10%).
  2. Vous allez utiliser cette épargne pour valoriser votre profil bancaire, et ainsi décrocher un financement pour réaliser un investissement locatif.
  3. Une fois que votre investissement est réalisé, vous allez investir une somme régulière en bourse, tous les mois.

Utilisez l’effet de levier de l’immobilier

Finalement, pourquoi choisir entre immobilier ou bourse ?

À mon avis, il vaut mieux utiliser les deux, votre enrichissement n’en sera que démultiplié.

Vous pouvez investir dans l’immobilier locatif rentable en utilisant l’effet de levier du crédit immobilier, comme je vous l’ai expliqué plus haut. De cette façon, vous n’allez pas toucher à votre épargne, ou alors dans une moindre mesure, pour mettre un peu d’apport.

Si vous voulez apprendre pas à pas à bien investir et à gagner de l’argent en immobilier, je vous recommande d’aller voir mon programme de formation Investir et Réussir. C’est le programme le plus complet que je puisse vous proposer.

Investissez votre argent disponible en bourse avec 100 euros par mois

Beaucoup de personnes ont peur d’investir en bourse, et peut-être que c’est également votre cas ?

La bourse, pour le commun des mortels, est souvent vue comme une sorte de casino. Cela signifie qu’il y a un amalgame qui est fait entre le fait d’investir en bourse, et celui de jouer avec son argent.

Pourtant, mon approche est sans appel : je suis investisseur, pas spéculateur. Mon but n’est pas de perdre l’argent durement gagné, mais bien de le faire travailler dur, pour qu’il me rapporte à son tour.

C’est tout ce que j’explique dans mon programme de formation Bourse et Dividendes. Je vous apprends à investir sereinement, en seulement 5 minutes par mois, et même si vous n’avez que 100 euros par mois pour commencer.

Et vous, est-ce que vous êtes plutôt investissement immobilier ou bourse ? N’hésitez pas à partager votre expérience dans les commentaires ci-dessous !

Partager l'article
  •  
  •  
  •  

    "Immobilier ou bourse : quel investissement choisir ?"

    • Julien

      Bonjour,

      Je suis d’accord avec votre article sauf pour le coté chronophage de la bourse. 5 minutes par mois c’est possible avec des ETF, mais si on souhaite faire du stock picking, il faut beaucoup plus de temps que cela !

      • Julien Loboda

        Bonjour Julien, et merci pour votre commentaire.

        Tout à fait d’accord avec vous pour la bourse. C’est d’ailleurs pour cette raison que je précise dans l’article que mon approche est passive : ETF et actions à dividendes. Je ne fais pas de stock picking ni de day trading. Je vise le long terme.

Laissez une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.