indépendance financière

Aujourd’hui j’aimerais partager avec vous une réflexion sur le fait d’atteindre l’indépendance financière en quelques années. Celle-ci m’est venue suite à la lecture d’un article le week-end dernier.

Dans l’article en question, l’auteur (visiblement un investisseur immobilier), dénigrait complètement le monde des blogueurs. Il s’attaquait notamment à ceux qui promettent l’indépendance financière en quelques années seulement grâce à l’immobilier.

J’aimerais donc partager avec vous ma réflexion et donner mon avis sur le sujet.

Apprendre grâce aux formations en ligne

Des formations sur l’indépendance financière largement amorties

Je fais moi-même partie de ces personnes qui ont acheté une formation sur Internet, pour étoffer mes connaissances en investissement l’immobilier.

J’ai payé une certaine somme pour cette formation et je ne regrette pas du tout mon investissement. Oui, car il s’agit bien d’un investissement, sur moi. Aucun regret, car je l’ai récupéré au moins vingt-cinq fois sur ma dernière acquisition. Rien que sur la négociation du prix du bien, je l’ai largement amortie.

Concernant la qualité de cette formation, je n’ai absolument pas été déçu et j’ai véritablement beaucoup appris. Cela m’a permis d’éviter bon nombre d’erreurs et d’économiser plusieurs dizaines de milliers d’euros.

Mais le meilleur dans tout ça, c’est que tout cet apprentissage est acquis à vie ! Il me servira encore et encore sur toutes mes prochaines acquisitions !

Différents supports de formation pour apprendre

D’ailleurs, je continue d’apprendre et de me former tous les jours, par plusieurs voies :

  • Formations en ligne.
  • Vidéos.
  • Masterminds.
  • Échanges avec d’autres investisseurs.
  • Blogs que je suis.
  • Etc…

Ce blog a aussi été créé pour pouvoir partager avec vous les différentes étapes de ma vie d’investisseur immobilier, aussi bien les erreurs que les réussites.

Des formateurs à évaluer avant de s’engager

Cependant, face à l’émergence des multiples formations en ligne ces dernières années, il est judicieux de se poser la question de savoir si cela vaut le coup ou pas.

Je ne pourrai pas répondre pour vous d’une façon générale. Je suis en effet très loin de connaître toutes les formations et tous les blogs existants.

Cependant, je peux vous donner un conseil : renseignez-vous sur la notoriété et la crédibilité de la personne qui délivre la formation, avant de vous lancer.

Cherchez des retours d’expériences de personnes ayant déjà suivi et appliqué la formation que vous hésitez à prendre.

 

comment atteindre l'indépendance financière avec l'immobilier
Se former est la base essentielle pour éviter de faire des erreurs.

Mon expérience sur la recherche de l’indépendance financière

Le point de départ : une prise de conscience sur l’avenir

Pour moi, le déclic s’est produit courant 2013.

Il m’est arrivé un événement personnel important, qui a été un élément déclencheur dans ma quête d’avoir plus d’argent et plus de liberté. Pas question de passer le reste de ma vie à dépendre d’un patron, à me dire quoi faire, où le faire et comment le faire. Il fallait que je gagne mon indépendance financière.

Très vite, l’immobilier s’est imposé comme une solution concrète à mon besoin croissant de liberté. J’ai découvert que devenir rentier immobilier n’est plus réservé à une élite. N’importe qui peut, aujourd’hui, diversifier ses revenus avec l’immobilier et être indépendant financièrement.

Je me suis donc formé et je suis passé à l’action ! J’ai développé mes revenus alternatifs de plus en plus vite.

Une évolution nécessaire de l’état d’esprit

Mais attention, ne pensez pas pour autant qu’il s’agit d’une méthode miracle et que cela ne demande pas de travail. Très vite ne veut pas dire très facile.

Quand je dis que cela s’est fait très vite, c’est simplement que je me faisais tout un monde du fait de développer mes revenus. J’avais cette image très ancrée du salarié qui obtient ses pauvres 2% d’augmentation de salaire par an (quand il en a) et qui doit attendre de longues années avant d’augmenter son salaire de façon conséquente.

Dès que je me suis mis à investir dans l’immobilier, tout s’est accéléré. Je me souviendrai à jamais de ma première réservation en location saisonnière. J’avais encaissé en une minute l’équivalent d’un mois de salaire !  C’était la révolution pour moi !

Vous pouvez d’ailleurs lire l’article dans lequel je raconte comment j’ai gagné un mois de salaire en 24 heures.

L’enchaînement des opérations immobilières

Ensuite, j’ai réalisé plusieurs investissements relativement rapidement, ce qui m’a permis d’augmenter d’environ 1400 euros par mois mes revenus à chaque nouvelle acquisition.

Réfléchissons deux minutes : trois à quatre mois de travail pour, ensuite, toucher 1400 euros par mois à vie sur chaque investissement… De quoi vous rapprocher rapidement de l’indépendance financière !

Du travail payant

Les étapes pour concrétiser un investissement immobilier

Cependant, avant d’en arriver là, il y a eu du travail et beaucoup d’étapes :

  • Formation
  • Recherche du bien
  • Visites
  • Négociation
  • Refus
  • Montage du dossier de financement
  • Travaux
  • Ameublement
  • Photos
  • Mise en location
  • Accueil et sortie des locataires.

Un passage à l’action vers l’indépendance financière

En revanche, c’est ce que j’appelle du travail payant et non du travail payé.

Il ne s’agit pas de rester devant son écran d’ordinateur à regarder en boucle des vidéos expliquant comment investir, bien au contraire. Il s’agit en fait de prendre le temps de se former puis, une fois les informations assimilées, de passer à l’action.

Bien sûr, il y aura des imprévus en route et tout ne se fera pas sans embuche. Mais je suis plus que jamais convaincu qu’il vaut mieux passer à l’action et corriger le tir sur le chemin plutôt que de ne rien faire et d’espérer (en vain) que tout nous tombe tout cuit dans la main.

Pour terminer

Je suis aujourd’hui en train de finaliser mon troisième achat en deux ans.

Celui-ci me rapportera 450 euros de cash-flow mensuel en exploitation classique. Si je le passe en location courte durée (ce qui est prévu au fur et à mesure des départs des locataires), je devrais tripler ce montant.

Cela me permettra d’être très proche de l’indépendance financière (plus qu’un investissement et j’y serai). Seulement, encore une fois, cela ne se fera pas tout seul.

Mes conseils sont les suivants :

  • Il est possible d’atteindre l’indépendance financière en quelques années
  • Pour cela, vous devez quitter votre schéma de pensée actuel et vous former !
  • Une fois que vous aurez les connaissances théoriques, passez à l’action !
  • Vous allez mettre la machine en route, et vous obtiendrez vos premiers résultats !
  • Votre ténacité et le mode d’exploitation que vous choisirez vous permettront d’y arriver en quelques années.
  • Il n’y a pas de miracles…juste du travail !

J’espère que cet article vous a plu et qu’il vous permettra d’y voir un peu plus clair sur le chemin qui mène à l’indépendance financière.

N’hésitez pas à me dire dans les commentaires ci-dessous ce que vous en avez pensé et vos retours d’expérience sur le sujet.

Vous pouvez également télécharger librement et gratuitement mon livre “Comment louer plus cher et payer moins d’impôts avec la location meublée ?” juste ci-dessous.

👉 Cliquez ici pour télécharger votre guide offert 👈

Partager l'article
  •  
  •  
  •  

    "L’indépendance financière en quelques années : un mythe ?"

    • […] Avoir 400€ de cash tous les mois, et répéter cette opération plusieurs fois pour atteindre la liberté financière ? Ou « sortir » 258€ de votre poche et vous arrêter là […]

    • Anya

      Non, ce n’est pas un mythe, c’est mon but d’ailleurs ! J’ai eu mon déclic en 2012 et j’ai commencé par investir dans cette SCPI : https://www.corum.fr/ . Aujourd’hui, lorsque je vois à quel point c’est devenu l’un des placements les plus populaires, je ne regrette pas mon choix. À l’époque, c’était le seul type de support qui correspondait à mon profil sur le plan financier. Je ne me suis pas encore lancé dans l’immobilier direct, mais c’est un projet en cours de réalisation.

      • Julien

        J’espère que tu concrétiseras bientôt ton projet d’immobilier physique !

        • Anya

          Je n’espère pas, j’en suis sûre ! 😛 Je me documente pas mal avant de sauter le pas. Je préfère ne pas précipiter les choses et attendre le moment propice pour le faire. Je prends note des différents conseils de blogueurs comme toi afin de préparer mon projet.

    • Delph

      Bonjour Julien,
      Merci pour ces articles plein d’infos précieuses. En revanche, j’ai du mal à comprendre comment avoir un cash-flow aussi important sur vos biens, à moins de les payer cash.
      Dans le cadre d’un emprunt, mettons à 100K sur 12 ans, vos mensualités (assurance incluse) dépassent facilement les 700€ (avec les taux très très bas d’aujourd’hui).
      Si vous avez acheté un T2 de 35/40m2 par ex, les loyers sont de l’ordre de 600€ (voire largement moins, selon la ville).
      Même sans compter les charges, on est à -100€ de cash-flow.

      Merci pour vos éclaircissements !

      • Julien Loboda

        Bonjour Delph,
        Avec les chiffres que vous donnez, en effet, c’est très compliqué d’avoir un CF positif.
        Pourquoi un emprunt sur 12 ans ? Partez sur 20 ans, la mensualité tombe à 500€. Déjà, votre CF passe à 100€ brut. Une fois les charges et différents impôts déduits, je pense que vous êtes à l’équilibre.
        Cependant, le même appartement que vous passez en location saisonnière vous permet de multiplier le loyer par 3, vous arrivez à 1800 euros de loyer pour 500 euros de prêt. D’un coup, le cash-flow n’est plus du tout le même. Même en ajoutant des charges, frais de délégation pour la gestion, taxes, impôts à votre investissement, vous allez avoir environ 800/900 euros tout inclus à payer par mois. Il vous reste donc 1000 euros de CF.

    • Christelle

      Merci pour cet article Julien. Effectivement il n’y a pas de recette miracle. au boulot !

Laissez une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.